France

Une boisson anti-gueule de bois inquiète les autorités

Slate.fr, mis à jour le 15.06.2010 à 18 h 54

Le présentation vendredi 18 juin en France d'une boisson gazeuse présentée comme «révolutionnaire» qui promet un effet «anti-gueule de bois» fait déjà polémique. «Elle accélère de façon très importante la réduction du taux d’alcool dans le sang et permet aux individus de retrouver plus rapidement un état normal», assure la marque Outox.

Il existe déjà une boisson de ce genre en France, Security feel better, commercialisée depuis 4 ans. Lefigaro.fr explique qu'un pas supplémentaire est franchi avec l'Outox:

Alors que les effets de Security feel better n'ont jamais été scientifiquement prouvés, la société belge assure qu'elle est aujourd'hui en possession de tests cliniques qui prouvent qu'Outox réduit bien les effets de l'alcool dans le sang. Elle affirme avoir fait appel à plusieurs laboratoires qui ont «pignon sur rue» ainsi qu'à plusieurs médecins. Pour autant, l'entreprise refuse, pour le moment, de dévoiler ces résultats, préférant attendre le lancement officiel de la boisson.

En attendant, les scientifiques sont plus que sceptiques: «A ma connaissance, aucune formule n'a jamais été trouvé pour avoir une telle action sur le sang», indique au figaro.fr le médecin Henri Gomez, auteur de nombreux ouvrages sur l'alcoolisme.

L'Afssa, Agence française de sécurité sanitaire des aliments, se dit d'ores et déjà «très opposée» à la boisson qui «va à l'encontre de toutes les politiques de prévention sur l'alcool au volant».

[Lire l'article sur lefigaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo de Une: photo promotionnelle de la marque Outox

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte