Boire & manger / Monde

Pénurie en Russie: les successeurs de McDo ne servent plus de frites

Temps de lecture : 2 min

La tuile pour les restaurants de la nouvelle chaîne Tasty And That's It.

Un ouvrier enlève le logo d'un désormais ex-restaurant McDonald's, à Moscou, le 17 juin 2022. | Alexander Nemenov / AFP
Un ouvrier enlève le logo d'un désormais ex-restaurant McDonald's, à Moscou, le 17 juin 2022. | Alexander Nemenov / AFP

Tout va trop vite pour la chaîne de fast-food russe Vkousno i totchka (ou «Tasty And That's It», pour la clientèle étrangère). Le 16 mai, McDonald's annonçait la fin de son activité en Russie, en raison de la guerre menée par le pays en Ukraine depuis la fin du mois de février. Peu après, un homme d'affaires russe reprenait les restaurants désormais fermés, et le 18 juin, les premières enseignes estampillées «Vkousno i totchka» ouvraient.

La franchise a connu un succès immédiat, et des ventes record ont été signalées dès le jour d'ouverture. Selon Oleg Paroev, son directeur général (et accessoirement ex-PDG de McDonald's Russie), 120.000 burgers auraient en effet été vendus en une journée, soit un score jamais atteint par McDo depuis son arrivée en Russie en 1990.

Cette annonce triomphale date du 22 juin. Mais deux semaines plus tard, les choses sont légèrement moins positives pour Vkousno i totchka. D'après la BBC, la société vient en effet d'annoncer qu'en raison d'une pénurie de pommes de terre, elle ne servirait plus de frites jusqu'à nouvel ordre. Les pommes de terre rustiques, connues sous le nom de «potatoes» dans les restaurants McDonald's français, sont également rayées de la carte.

La chaîne de fast-food affirme que les frites seront de retour à l'automne, ce qui annonce donc près de trois mois sans patates. En Russie, les récoltes de pommes de terre ont été très mauvaises, et il est actuellement impossible pour l'entreprise d'en importer depuis d'autres pays.

Pas de pénurie, selon la Russie

Sur Telegram, le ministre russe de l'Agriculture a cependant tenté de se montrer rassurant. Dans une déclaration intitulée «There are potatoes –ans that's it» («il y a des pommes de terre, et puis c'est tout») en référence au nom de la chaîne de fast-food, Dmitri Patrouchev a affirmé que «le marché russe est tout à fait fourni en pommes de terre et en produits transformés. De plus, les nouvelles récoltes sont déjà en train d'arriver, ce qui élimine toute possibilité de pénurie.»

Les choses sont pourtant ce qu'elles sont: pas de frites pour la clientèle de Vkousno i totchka avant la saison prochaine. N'en déplaise au ministre Patrouchev, les mangeurs et mangeuses de burgers devront choisir d'autres accompagnements sans doute moins réjouissants, ce qui ne manquera pas de nuire à la chaîne de restauration rapide.

Newsletters

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Le George, La Truffière, Le Comptoir des Fables, L'Ambassade d'Auvergne, Les Saisons: vous reprendrez bien un peu de gastronomie, de délicatesse et de convivialité.

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Où l'on découvre la sublime étymologie du mot «sorbet».

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Nolinski, Maison Cluny, Anona, Brigitte, Le Bon Georges: des tables conviviales aux cartes respectueuses des saisons et aux chefs brillants (et parfois surprenants).

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio