Monde

Un «11-Septembre écologique»

Temps de lecture : 2 min

Face à l'impuissance de la Maison Blanche dans la catastrophe qui touche actuellement le Golfe du Mexique, Barack Obama tente de reprendre la main. Il s'adressera ce mardi 15 juin directement au peuple américain depuis le bureau oval.

Certains le trouvaient trop froid par rapport à la situation, Obama utilise désormais des formules destinées à frapper les esprits. Dans une interview accordée vendredi 11 juin au journal Politico (et publiée dimanche), Barack Obama a qualifié la catastrophe de la marée noire dans le Golfe du Mexique de «11-Septembre écologique». La comparaison ne tient évidemment pas au terrorisme mais aux conséquences psychologiques de l'évènement.

Ainsi, le président Obama estime que la marée noire aura des conséquences durables sur la politique américaine:

De même que notre vision de nos vulnérabilités et de notre politique étrangère a été profondément modifiée par le 11-Septembre, je pense que cette catastrophe va nous pousser à repenser notre politique environnementale et énergétique dans les années à venir.


[Lire l'article de Politico]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Barack Obama Larry Downing / Reuters

À LIRE ÉGALEMENT:  Pourquoi Obama n'a pas appelé le PDG de BP et Obama a le pétrole, il lui faut les idées

Newsletters

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Chroniques trumpiennes: semaine du 29 juin au 5 juillet

Aperçu hebdomadaire de la vie tweeto-mentale du président américain.

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

De Phyllis Schlafly aux électrices de Trump, les contradictions des antiféministes américaines

Phillys Schlafly valorisait la femme au foyer alors que sa carrière professionnelle était bien remplie. Pourtant, si elle avait été un homme, elle serait allée très loin dans son parti.

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

Black Lives Matter pourrait bien être le plus grand mouvement de l'histoire des États-Unis

On estime entre 15 à 26 millions le nombre d'Américain·es ayant participé à des manifestations contre les violences policières et le racisme systémique à travers tout le pays.

Newsletters