Monde

Un «11-Septembre écologique»

Temps de lecture : 2 min

Face à l'impuissance de la Maison Blanche dans la catastrophe qui touche actuellement le Golfe du Mexique, Barack Obama tente de reprendre la main. Il s'adressera ce mardi 15 juin directement au peuple américain depuis le bureau oval.

Certains le trouvaient trop froid par rapport à la situation, Obama utilise désormais des formules destinées à frapper les esprits. Dans une interview accordée vendredi 11 juin au journal Politico (et publiée dimanche), Barack Obama a qualifié la catastrophe de la marée noire dans le Golfe du Mexique de «11-Septembre écologique». La comparaison ne tient évidemment pas au terrorisme mais aux conséquences psychologiques de l'évènement.

Ainsi, le président Obama estime que la marée noire aura des conséquences durables sur la politique américaine:

De même que notre vision de nos vulnérabilités et de notre politique étrangère a été profondément modifiée par le 11-Septembre, je pense que cette catastrophe va nous pousser à repenser notre politique environnementale et énergétique dans les années à venir.


[Lire l'article de Politico]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Barack Obama Larry Downing / Reuters

À LIRE ÉGALEMENT:  Pourquoi Obama n'a pas appelé le PDG de BP et Obama a le pétrole, il lui faut les idées

Slate.fr

Newsletters

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

En Irlande, «celles qui n’ont pas d’argent ont des bébés»

Ce 25 mai, les Irlandaises et Irlandais sont appelés aux urnes pour le référendum sur la révision du huitième amendement de la Constitution, qui rend l’IVG illégale dans quasiment tous les cas.

La vraie recette du populisme

La vraie recette du populisme

Lignes et esthétiques japonaises

Lignes et esthétiques japonaises

Entre 2004 et 2016, Emily Shur s'est rendue plus de quinze fois au Japon. «J'ai fait un effort conscient pour concentrer ma photographie uniquement sur l'expression de mon point de vue individuel, raconte la photographe. Je ne pense pas que mon...

Newsletters