Égalités / Culture

La créatrice de «Friends» regrette d'avoir mégenré la mère de Chandler

Temps de lecture : 2 min

«C'était une erreur», déclare Marta Kauffman vingt-cinq ans plus tard.

Marta Kauffman, créatrice (avec David Crane) de Friends. | Kevin Winter / Getty Images North America / AFP
Marta Kauffman, créatrice (avec David Crane) de Friends. | Kevin Winter / Getty Images North America / AFP

En novembre 2019, l'actrice Kathleen Turner s'est exprimée à propos de son rôle dans la septième saison de la série Friends. Elle y incarnait la mère trans de Chandler (Matthew Perry), artiste de music-hall se produisant à Las Vegas sous le nom de Helena Handbasket. «Je crois que ça n'a pas bien vieilli», disait-elle sous forme de litote, avant d'ajouter que si c'était à refaire, elle refuserait un tel rôle. «Les gens croyaient que le personnage se déguisait, pas que c'était une femme trans», analysait-elle.

Récemment, c'est Marta Kauffman, créatrice de la série avec son compère David Crane, qui est revenue sur ce sujet, explique Bustle, afin d'évoquer ses regrets et ses remords. Fréquemment pointée du doigt depuis qu'elle est terminée, notamment pour son manque de diversité ou pour la grossophobie entourant le personnage de Monica (Courteney Cox), la série a aussi été fustigée pour son traitement du personnage incarné par Kathleen Turner.

Ce qui pose particulièrement problème, c'est le mégenrage permanent pratiqué lors de ses apparitions, notamment dans le vingt-deuxième épisode. Son titre est d'ailleurs édifiant: «The One With Chandler's Dad», traduit en français par «Celui qui rencontrait l'auteur de ses jours», ce qui n'est pas vraiment mieux.

«Nous n'avons pas arrêté de faire référence [au personnage] comme “le père de Chandler”, regrette à présent Marta Kauffman. Les pronoms n'étaient pas quelque chose que je comprenais, alors nous n'avons pas désigné ce personnage en l'appelant “elle”. C'était une erreur.»

Mégenrage, blagues, «deadname»

Au-delà du mégenrage, il y eut aussi des blagues sur le fait que la mère de Chandler soit une femme trans. Dans l'épisode 23 de cette saison 7, Monica et Chandler se marient. Lorsqu'on lui présente Helena, Jack Geller déclare qu'il n'en «avait jamais vu avant», avant d'être gentiment évincé de la conversation sous les rires du public.

Il est également fait référence au personnage d'Helena à travers son deadname (Charles), le prénom masculin qui lui a été attribué à la naissance, et qu'il convient de ne plus utiliser si c'est le souhait de la personne concernée.

«J'ai appris énormément au cours des vingt dernières années», affirmait Marta Kauffman dans une interview publiée par le Los Angeles Times le 29 juin dernier. «Il n'est pas simple d'admettre et d'accepter sa part de responsabilité. C'est douloureux de se regarder dans la glace. Ça m'embête de ne pas avoir mieux connu [ces sujets] il y a vingt-cinq ans.»

Newsletters

Stéréotypes de genre: le monde du surf a du pain sur la planche

Stéréotypes de genre: le monde du surf a du pain sur la planche

Les fantasmes liés à l'imaginaire du surf transforment la pratique en compétition, contraignent les corps et reconduisent des stéréotypes souvent caricaturaux.

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

[TRIBUNE] Certaines modalités de jouissance semblent être en train de changer.

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Les lois sur le consentement actuellement en vigueur soumettent les enfants victimes de violences sexuelles à une maltraitance institutionnelle.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio