Boire & manger

Deux restaurants pour s'envoler au Japon ou en Italie en quelques plats

Temps de lecture : 6 min

La trattoria Giusé propose une véritable cuisine italienne, concoctée par Vittorio Beltramelli. Au Bar des Prés, le chef Cyril Lignac mêle savoir-faire français et traditions japonaises.

Au restaurant Le Bar des Prés, c'est la quête des saveurs dans chaque assiette. | Charlotte Lindet
Au restaurant Le Bar des Prés, c'est la quête des saveurs dans chaque assiette. | Charlotte Lindet

Le Bar des Prés

Ce n'est pas seulement un bar pour amateurs de whiskies ou de cocktails, mais un restaurant tout en longueur au cœur de Saint-Germain-des-Prés, avec sa tuyauterie apparente, ses luminaires en osier, son long bar en marbre Giallo Reale et ses banquettes à motif plumes de paon: le Bar des Près est une création bienvenue de Cyril Lignac, un chef et un patron qui sait manier les couteaux et varier les plats, toujours avec une constante gourmandise.

Le Bar des Prés est un restaurant tout en longueur du VIe arrondissement parisien. | Yann Deret

À côté d'une sélection de sushis à la pièce –au thon rouge (8 euros), à l'anguille laquée (9 euros), au saumon Label rouge (7 euros), à la noix de Saint-Jacques (8 euros)– et de l'assortiment de six sushis (37 euros), voici un éventail de six sashimis (28 euros) escortés de riz blanc (10 euros), de riz cuisiné (12 euros) ou d'un tartare d'algues wakamé et sésame (10 euros).

L'assortiment de six sushis du Bar des Près. | Géraldine Martens

Sont également proposées huit pièces de California rolls: le thon mi-cuit, avocat, nori, sauce yuzu-soja, piment coréen (29 euros); le yellowtail, romaine et pommes paille, sauce soja, sésame (27 euros); le saumon Label rouge, avocat, jalapenõ, sriracha (27 euros); et le spring roll, crevette Obsiblue aux légumes, mangue et menthe (28 euros). Ou encore six pièces de makis, dont le tartare de thon épicé (17 euros).

Les California au thon mi-cuit, avocat, nori, sauce yuzu-soja et piment coréen. | Géraldine Martens

Tout cela est frais, délicat et fait avec amour. Oui, Cyril Lignac est un as de la cuisine nippone, un précurseur d'une habileté confondante.

Cyril Lignac offre une démonstration de sa stupéfiante créativité. | Jérôme Galland

À partager:

  • Les asperges vertes caramélisées au miso, vinaigrette au sésame (25 euros)
  • La salade de pousses d'épinards, yuzu, truffe, miso, bonite séchée (20 euros)
  • La galette craquante, tourteau au curry Madras, avocat (28 euros)

La galette craquante, tourteau au curry Madras et avocat. | John Carey

  • Le saumon mariné en tartare au yuzu et soja, radis croustillants (24 euros)
  • L'émincé de poulpe mariné au jalapeño, coriandre (22 euros)
  • Le mi-cuit de thon chutoro, sésame grillé, gingembre (25 euros)
  • Le yellowtail mariné au yuzu, fruit de la passion, avocat (25 euros)

Les desserts

  • Les chouquettes, chantilly vanille, sauce chocolat (14 euros)
  • L'ananas Costa Rica, aloe vera et sorbet yuzu (14 euros)
  • Les perles du Japon au lait de coco et fraises (16 euros)
  • Le chiffon cake au thé matcha, chocolat Guanaja (14 euros)
  • Les mochis glacés traditionnels (14 euros)

Quel talent dans la juxtaposition des produits et la quête des saveurs pour chaque assiette: le curry Madras, la bonite séchée, le fruit de la passion, le gingembre... Un récital de parfums, de goûts, de saveurs qui vous emballent.

Il s'agit d'une démonstration de la créativité stupéfiante du cuisinier aveyronnais. Les restaurant est plein aux deux repas. Hélas, le Michelin ignore ce genre de cuisine créative, dépaysante et savoureuse. Le Bar, qui n'en est pas un, mérite assurément l'étoile.

Y sont également proposés, uniquement au dîner, un éventail de cocktails dont le Tokyo Garden, le Prima Pisco, le Red Lips, le Shibuya Martini, le Cosmocat, le Paloma Popy, le Scandal, le Victoria Mule, le Margarithaï, le Germanopratin, le Préspritz et le Ginger Smash (de 16 à 29 euros).

Le cocktail Tokyo Garden (gin Tanqueray, shizo, saké, yuzu, jus de litchi). | Géraldine Martens

25, rue du Dragon, 75006 Paris. Tél.: 01 43 25 87 67. Carte de 40 à 70 euros. Pas de fermeture.

Le Bar des Prés est aussi à Londres: 16 Albermarle Street, Mayfair, London W1S 4HW. Tél.: +44 (0)203 908 2000. Pas de fermeture.

Le restaurant Giusé

Des investisseurs napolitains, experts en cucina italiana, ont installé une trattoria de qualité à deux pas de l'église Saint-Philippe-du-Roule: cent gourmets par service, dans la bonne humeur, assistent à la valse des plats de la mamma et des chefs de la Botte au savoir-faire indéniable. À coup sûr, le Giuse est un établissement qui vaut le voyage.

Vittorio Beltramelli est l'un des chefs les plus talentueux de Paris. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

Vittorio Beltramelli, qui dirige les cuisines de Giusé, est l'un des chefs les plus talentueux de la capitale. Ce Milanais pur jus a une belle carrière: après avoir ouvert un restaurant avec Gualtiero Marchesi (premier trois étoiles en Italie), puis officié au NoLita, de la famille Mancuso (définitivement fermé), il a travaillé cinq ans au restaurant Il Cortile de l'hôtel Castille.

Des antipasti et primi à partir de 14 euros:

  • Les croquettes de pommes de terre au parmesan et jambon, fondue de parmesan à la truffe noire d'été (14 euros)

Les croquettes de pommes de terre au parmesan et jambon. | Giusé Trattoria – Le Saint-Honoré SAS

  • La délicieuse salade niçoise aux oignons rouges, œuf, haricots verts et olives (16 euros)
  • Les boulettes de veau et bœuf à la tomate comme les faisait la nonna (25 euros)

Les boulettes de veau et de bœuf à la nonna. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

  • Le sauté de moules et palourdes (18 euros)
  • Le vitello tonnato (16 euros)

Le vitello tonnato. | lesrestos.com

  • Les arancini de risotto au safran et ragoût fin de veau (14 euros)
  • Le gratin d'aubergines (14 euros)
  • Les spaghetti alle vongole (32 euros)

Les spaghetti alle vongole. | lesrestos.com

  • Le carpaccio de saumon Label rouge (21 euros)
  • La salade de poulpes de roche (18 euros)
  • Les filets de sardines marinés à l'huile d'olive, citron bio, persil, pain toasté au beurre (12 euros)

Les filets de sardines marinés à l'huile d'olive. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

  • Le carpaccio de filet de bœuf, sauce Cipriani, copeaux de parmesan, une belle préparation (29 euros)
  • … et un assortiment de charcuteries de la Maison Rovagnati à partir de 13 euros.

Les pâtes:

  • Les tagliolini maison aux tomates, basilic et stracciatella (16 euros)
  • Les gnocchi de pommes de terre, sauce tomate, mozzarella, parmesan et basilic (21 euros)
  • Les mezzi rigatoni sauce tomate, oignons confits, pancetta et pecorino (18 euros)
  • Le riz Carnaroli au citron et fromage Stracchino (25 euros)
  • Les lasagnes au ragoût de veau, sauce et chips de parmesan (23 euros)
  • Les spaghetti fumés Verini aux palourdes et tomates rôties (32 euros)
  • Les fettucine aux oignons confits, parmesan et truffe noire (28 euros)
  • Les linguine à l'encre de seiche, calamars et saucisse piquante (26 euros)

Les linguine à l'encre de seiche. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

  • Les rigatoni à l'épeautre, ventrèche de thon, tomates, oignons rouges, olives et câpres (29 euros)

À partager:

  • L'orecchia di elefante, la côte de veau très très fine panée, poêlée façon oreille d'éléphant, roquette et tomates cerises (49 euros pour deux)

L'orecchia di elefante. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

Les pizzas napolitaines:

  • La Nolita blanche: fior di latte, tomates Datterini jaunes, salami piquant et piment jalapenõ (19 euros)
  • La Margherita D.O.P.: sauce tomate, fior di latte et basilic (12 euros)
  • La Romana: sauce tomate, mozzarella di Bufala, anchois de Cetara, câpres et olives taggiasche (17 euros)

La pizza Romana. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

  • La Calabrese: sauce tomate, fior di latte, saucisse piquante et oignons rouges de Tropea (15 euros)
  • La Parigina: sauce tomate, fior di latte, jambon cuit Rovagnati et champignons (15 euros)

Au restaurant Giusé, la pizza Parigina | Giusé Trattoria – Le Saint-Honoré SAS

  • La Formaggi: sauce tomate et quatre fromages, fior di latte, caciocavallo, gorgonzola, parmesan (15 euros)
  • La Zucca: fior di latte, crème de courge, pancetta et pecorino romano (16 euros)
  • La Giuseppe: sauce tomate, ventrèche de thon, olives taggiasche, câpres et oignons rouges (18 euros)
  • La Salmone: fior di latte, tomates Datterini jaunes, oignons rouges et saumon fumé de la Maison nordique (23 euros)
  • La Parma: sauce tomate, fior di latte et jambon de Parme (21 euros)
  • La Tartufo: fior di latte, fontina, truffe noire d'été (29 euros)

La pizza Tartufo. | Giusé Trattoria – Le Saint-Honoré SAS

  • La Patatina: fior di latte, frites (eh oui!), jambon cuit, sauce parmesan et truffe (23 euros)

La pizza Patatina. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

Quelques desserts à partager (ou non):

  • La petite tarte aux deux chocolats, glace au chocolat blanc (14 euros)
  • Les profiteroles à la crème de cappuccino, sauce chocolat chaud (14 euros)
  • La glace fior di latte turbinée à la minute (25 euros)
  • Le baba au rhum, crème chantilly maison (29 euros
  • Le parfait glacé à la vanille enrobée de meringue à l'italienne, coulis de fruits rouges (35 euros)

La panna cotta et le tiramisu. | lesrestos.com

Menu au déjeuner à 23 euros: pizza et pasta au choix, dessert (tiramisu, panna cotta...).

Vins au verre: à partir de 8 euros.

Deux chefs de cuisine, présents au restaurant, signent cet ensemble de plats: Vittorio Beltramelli, secondé par Gregory Mancuso pour les pizzas. Les pâtisseries sont réalisées par Alejandra Beltramelli.

Le restaurant Giusé, une trattoria qui fait voyager en Italie. | Giusé Trattoria–Le Saint-Honoré SAS

125, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris. Tél.: 01 44 07 38 23. Possibilité de commander en ligne. Pas de fermeture.

Newsletters

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Le George, La Truffière, Le Comptoir des Fables, L'Ambassade d'Auvergne, Les Saisons: vous reprendrez bien un peu de gastronomie, de délicatesse et de convivialité.

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Où l'on découvre la sublime étymologie du mot «sorbet».

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Nolinski, Maison Cluny, Anona, Brigitte, Le Bon Georges: des tables conviviales aux cartes respectueuses des saisons et aux chefs brillants (et parfois surprenants).

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio