Parents & enfants / Monde

Pendant ce temps en Afghanistan, les fillettes se vendent bien

Temps de lecture : 2 min

Fin juillet, Afasana, 8 ans, sera mariée à un homme de trois fois son âge. Pour son père, c'était le seul moyen de trouver de l'argent.

Selon l'ONU, 28% des jeunes filles vendues sont livrées à leurs maris avant d'atteindre la majorité. | Wakil Kohsar / AFP
Selon l'ONU, 28% des jeunes filles vendues sont livrées à leurs maris avant d'atteindre la majorité. | Wakil Kohsar / AFP

Qu'avez-vous prévu en juillet? Des vacances, le boulot au calme? La colo pour les enfants? Afasana, elle, va se marier, raconte El País. Son père lui a expliqué qu'elle allait vivre un conte de fées, et que son futur époux était une sorte de prince charmant. D'ailleurs il a 25 ans, ce qui est un âge correct pour un prince.

Mais Afasana n'est pas très contente. Elle tente de forcer un sourire et dit: «Au moins, je vais manger deux fois par jour.»

Afasana a 8 ans. Avant la fin du mois, elle aura été vendue à un inconnu de dix-sept ans de plus qu'elle, qui l'a achetée l'équivalent de 2.300 euros. Son père, Yasee, n'est pas bien fier: «Évidemment que je ne voulais pas le faire, mais depuis l'arrivée des talibans, j'ai perdu mon emploi de balayeur. Il a fallu quitter Kaboul pour cette zone isolée de la province de Kandahar, où vivaient un de mes oncles et sa famille. Je devais obtenir un travail dans les plantations de pavot à opium, mais le régime a décrété que ce serait la dernière cueillette, et il n'y a presque plus besoin de journaliers. Sans argent, nous n'avions pas d'autre solution.»

Yasee raconte que plusieurs prétendants se sont proposés et qu'il a pris le meilleur. Il n'est pas trop vieux, il est de bonne famille et il assure que la petite pourra aller à l'école. «Nous sommes tous tristes; Afasana pleure toutes les nuits. Tout ira bien si Dieu le veut.»

Compte tenu de l'ambiance pour les femmes et les filles en Afghanistan depuis l'avènement des talibans, il semble que Dieu ait la tête ailleurs, et la vie ne s'annonce pas rose pour Afasana, qui selon toute probabilités subira viols en chaîne et grossesses en série jusqu'à ce que mort s'ensuive, dans un pays où les femmes n'ont quasiment plus d'existence officielle autre que celle qui permet de les utiliser et de les punir, et où elles sont réduites au statut d'objets.

Depuis le retrait des États-Unis en août 2021, la communauté internationale a gelé les fonds d'aide qui constituaient plus de 75% des revenus du pays. Les conséquences sont dévastatrices dans un endroit marqué par vingt années de conflit, de sécheresses, de crues hivernales, de famine, sans oublier, à la fin du mois de juin, un séisme qui a causé la mort de plus d'un millier de personnes. Selon les Nations unies, le pays est ravagé par une famine sans précédent, et les Afghans souffrant de la faim sont passés de 14 millions en juillet 2021 à 23 millions en mars 2022.

Vendue dès 3 ans

Afasana joue avec Afshin, une fillette de 3 ans. Elle aussi a été vendue, mais elle ne le sait pas encore. Son père explique avoir contracté des dettes et être menacé de mort s'il ne les paie pas. Il doit l'équivalent de 4.700 euros. Alors il s'est résolu à vendre une de ses filles.

Les mariages arrangés sont depuis longtemps une pratique courante dans de nombreuses régions d'Afghanistan. La famille vend la petite très jeune, et dans le meilleur des cas, celle-ci ne quitte pas sa famille avant l'âge de 15 ans. Selon l'ONU, 28% d'entre elles sont pourtant livrées avant. La vente d'enfants, y compris de garçonnets, avait déjà cours avant l'arrivée des talibans. Dans la communauté d'Afasana, plusieurs enfants sont à vendre au plus offrant.

La famille Qurban vit dans la province de Helmand, non loin de là. Rasua sort allumer le feu pour réchauffer une marmite de «aush goshti» (de la soupe à la tomate). Afzal, sa fille de 4 ans, apparaît et trempe un morceau de pain dans la casserole, qu'elle déguste assise à côté de son père. «J'avais trop de dettes, je ne pouvais pas payer, se met-il à raconter. Un jour, mon patron est venu, et il a choisi la plus belle. Il viendra la chercher bientôt. Ce n'est qu'une question de temps.»

Newsletters

Avoir des amis d'enfance riches pourrait augmenter nos revenus

Avoir des amis d'enfance riches pourrait augmenter nos revenus

Ils influencent positivement notre carrière: selon les dernières études scientifiques, les amis riches, c'est que du bonus.

Vacances, j'oublie tout? Ce que les congés font au niveau scolaire de nos enfants

Vacances, j'oublie tout? Ce que les congés font au niveau scolaire de nos enfants

Des études estiment que les élèves perdraient en été l'équivalent d'un mois d'apprentissage dans des matières comme les maths et l'orthographe. Mais certaines activités aident à limiter les oublis.

Il existerait un langage parental universel

Il existerait un langage parental universel

Mêlant chansons et gazouillis, il serait propre aux adultes du monde entier.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio