Monde

Que se passe-t-il au Grand Canyon pour que tout le monde y chope la gastro?

Temps de lecture : 2 min

Le service du parc exhorte les touristes à ne surtout pas laisser leurs «déchets humains» dans la nature.

Depuis le mois d'avril, plus de 150 visiteurs sont tombés malades. | Tim Hart via Unsplash
Depuis le mois d'avril, plus de 150 visiteurs sont tombés malades. | Tim Hart via Unsplash

Véritable merveille géologique, le Grand Canyon situé en Arizona est de ces lieux que tout le monde rêve de visiter au moins une fois dans sa vie. Mais depuis quelques mois, les escapades magiques ont pris une tournure des plus désagréables. Le site naturel s'est en effet transformé en foyer de contagion géant de gastro-entérite, probablement causé par un norovirus, raconte Ars Technica.

Selon le site du Grand Canyon National Park Service, plus de 150 rafteurs et campeurs sont tombés malades depuis le mois d'avril. La façon dont le virus circule chez les visiteurs reste encore à définir, d'autant plus que des personnes l'auraient contracté dans des parties du parc qui n'étaient pas connectées entre elles.

Le National Park Service a donc annoncé que le virus pouvaient se transmettre d'un individu à l'autre, par l'intermédiaire des aliments et de l'eau, ou encore par le biais de surfaces contaminées. Le service du parc conseille aux visiteurs de se laver les mains régulièrement, d'éviter de partager de la nourriture avec d'autres personnes, et de s'isoler à l'apparition des premiers symptômes.

Attention aux déchets humains!

Il a aussi recommandé de ne pas boire d'eau provenant directement des rivières, des sources ou encore des cascades du Grand Canyon. Comme l'explique Ars Technica, si les touristes n'ont d'autre choix que d'utiliser les sources d'eau des canyons lors de leur visite, «l'eau doit être filtrée, puis désinfectée chimiquement ou portée à ébullition».

Surtout, le parc exhorte les visiteurs à ne pas laisser traîner derrière eux leurs «déchets humains»... Pas besoin de vous faire un dessin.

«Si des toilettes ne sont pas disponibles, tous les déchets corporels solides doivent être contenus et évacués à l'aide de toilettes portables ou d'un système de sac spécialement conçu à cet effet, souligne le parc. Le vomi doit également être contenu dans un récipient scellable et transporté hors du canyon.»

Bien que très peu ragoûtant, le norovirus ne pose pas, dans la plupart des cas, de danger vital. Toutefois, à l'approche des fortes chaleurs typiques de la période estivale, la maladie peut donner lieu à des complications. Le service du parc conseille donc aux visiteurs de bien s'hydrater pour éviter de se mettre en danger. Récemment, un touriste a dû être évacué par hélicoptère après être tombé malade.

Newsletters

En Chine, une femme interpellée pour avoir porté un kimono

En Chine, une femme interpellée pour avoir porté un kimono

La police l'a soupçonnée de vouloir «troubler l'ordre public».

Salman Rushdie, symbole des lignes de faille cachées entre Orient et Occident

Salman Rushdie, symbole des lignes de faille cachées entre Orient et Occident

La fatwa lancée contre lui en 1989 a transformé l'auteur en icône culturelle représentant l'importance de la liberté d'expression de l'écrivain.

En Floride, une orpheline de 16 ans, jugée «pas assez mûre», est privée d'IVG

En Floride, une orpheline de 16 ans, jugée «pas assez mûre», est privée d'IVG

Une décision confirmée en appel malgré les réticences de l'un des juges.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio