Dispositifs de défiscalisation: découvrez ce qui change en 2022 avec Expert Impôts
Économie

Dispositifs de défiscalisation: découvrez ce qui change en 2022 avec Expert Impôts

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

Pour réduire vos impôts, de nombreux outils de défiscalisation sont à votre disposition. Parmi eux, des investissements locatifs qui offrent des avantages fiscaux sous certaines conditions. Quels sont les changements à connaître pour se lancer en 2022?

Vous avez fait votre déclaration de revenus en mai et découvert le montant élevé dont vous devrez vous acquitter chaque mois via le prélèvement à la source à partir de la rentrée prochaine? Pour alléger votre charge, tournez-vous vers la défiscalisation en 2022 et choisissez de réduire vos impôts avec Expert Impôts, un service gratuit et sans engagement.

Grâce à ce service, vous testez tout d’abord votre éligibilité à des dispositifs de défiscalisation. Ensuite, si vous êtes éligible, des experts basés partout en France vous contactent afin de vous proposer le dispositif le plus adapté à votre situation.

Trouvez les dispositifs adaptés à votre profil

Pour alléger votre charge fiscale, vous pouvez avoir recours à des produits d’épargne, des investissements immobiliers ou des investissements en entreprise.

Il n’est pas toujours facile de s’y retrouver parmi les dispositifs qui existent. Tous ne correspondent pas à votre profil ou à votre situation familiale et financière. D’autant que des évolutions législatives et réglementaires ont rebattu les cartes en termes de défiscalisation, complexifiant un peu plus le recours à ces outils.

Expert Impôts et l’accompagnement qu’il vous propose sont donc plus que jamais des alliés pour vous. En particulier, pour la catégorie des investissements immobiliers qui connaissent des évolutions. Qu’est-ce qui change pour l’investissement locatif en 2022?

Le dispositif Loc’Avantages prolonge et simplifie Louer Abordable

Le dispositif Louer Abordable, rebaptisé Loc’Avantages le 1er mars 2022, accorde des avantages fiscaux pour un investissement locatif. Comme son ancien nom l’indique, pour rentrer dans le cadre du dispositif, le bien doit être mis en location à un niveau de loyer abordable.

Sa nouvelle mouture, qui le remplace et le prolonge jusqu’à fin 2024, simplifie son fonctionnement et renforce son principe. Le logement doit en effet être mis en location dans le cadre d’une convention de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et ne doit pas être une passoire thermique, c’est-à-dire ne pas être classé F ou G en termes de performance énergétique.

Par ailleurs, le loyer et les ressources du locataire ne doivent pas dépasser des plafonds fixés selon la localisation du logement et selon l’affectation de la location (sociale, très sociale ou intermédiaire). Attention, le propriétaire ne peut pas louer le bien à un membre de sa famille.

Des dispositifs reconduits en 2022

Le dispositif Censi-Bouvard a été reconduit jusqu’à fin 2022. Il donne lieu à des réductions d’impôts pour des locations de logements meublés situés dans des structures d’accueil à destination des personnes âgées, des personnes en situation de handicap ou encore des étudiants.

Quant aux dispositifs Pinel et Denormandie, ils ont également été prolongés en 2022. Le premier, qui avait remplacé le dispositif Duflot en 2014, correspond à une réduction fiscale accordée dans le cadre d’un investissement locatif dans le neuf.

Le dispositif Denormandie est une extension du dispositif Pinel, et des différents avantages fiscaux qu’il confère. Parmi eux: celui de l’investissement locatif dans l’immobilier ancien accompagné de travaux. Ce dernier a été reconduit jusqu’à fin 2023 par la nouvelle loi de finances de 2022.

Le Pinel, un dispositif en voie de disparition

Pour entrer dans le cadre du dispositif Pinel, le logement doit être loué nu, respecter certains critères de performances énergétiques, se situer sur une zone de déséquilibre entre l’offre et la demande de logements. Depuis le 1er janvier 2021, il doit aussi être situé dans un bâtiment d’habitation collectif.

Attention toutefois, sachez que la réduction d’impôt à laquelle le dispositif Pinel donne droit diminuera, chaque année, à partir du 1er janvier 2023, jusqu’à son arrêt, programmé pour fin 2024.

La réduction d’impôt, actuellement fixée à 12%, 18% ou 21% du prix de revient net du logement selon sa durée de location (6, 9 ou 12 ans) passera, dès 2023, à des taux respectifs de 10,5%, 15% ou 17,5%. En 2024, les investissements de ce type donneront lieu à des réductions respectives de 9%, 12% et 14%.

Crédit photo: unsplash

En savoir plus:
En Martinique, les fonds européens permettront-ils de rattraper économiquement la métropole?

En Martinique, les fonds européens permettront-ils de rattraper économiquement la métropole?

Aux États-Unis, les vols annulés ou décalés sur le point d'être remboursés

Aux États-Unis, les vols annulés ou décalés sur le point d'être remboursés

Les compagnies aériennes vont devoir mettre la main au porte-monnaie pour dédommager de nombreux passagers si le projet de loi est voté.

Bataille judiciaire à venir autour de la vente aux enchères d'un NFT de Tupac

Bataille judiciaire à venir autour de la vente aux enchères d'un NFT de Tupac

Une histoire de propriété (et aussi de gros sous).

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio