Égalités / Monde

Au Parlement britannique, des hommes éprouvent les bouffées de chaleur de la ménopause

Temps de lecture : 2 min

«Si les hommes avaient ça, on se plaindrait beaucoup», confie un député.

Au Royaume-Uni, une femme sur dix a dû quitter son travail à cause de ces symtômes. | Yaopey Yong via Unsplash
Au Royaume-Uni, une femme sur dix a dû quitter son travail à cause de ces symtômes. | Yaopey Yong via Unsplash

Transpiration à grosses gouttes, sensation «très inconfortable» voire «volcanique»... Le 28 juin 2022 à Westminster, une poignée de députés britanniques travaillistes et conservateurs ont pu goûter aux joies de quelques-uns des symptômes de la ménopause, rapporte le Guardian. Grâce à des vestes sans manches munies de coussins chauffants, les MPs ont principalement découvert ce que sont les bouffées de chaleur.

«Ça se propage sur mon dos maintenant», confie aux journalistes Iain Duncan Smith, membre du Parti conservateur, quelques secondes après avoir enfilé le gilet. «Imaginez devoir faire un discours à la Chambre des communes et avoir soudainement une bouffée de chaleur. Si [les hommes] avaient ça, on se plaindrait beaucoup.»

Cette expérience peu agréable a pour but de dénoncer les pénuries aiguës de produits de traitement hormonal substitutif (THS) au Royaume-Uni. Au cours des derniers mois, ces médicaments ont pratiquement disparu des rayons des pharmacies de nos voisins d'outre-Manche, «laissant certaines femmes incapables de dormir ou de travailler efficacement, et les forçant à troquer des produits de THS dans des parkings ou à les acheter en ligne à des prix excessifs».

Un impact majeur sur la vie quotidienne

«C'est profondément désagréable, c'est comme une chaleur enveloppante. Je ne sais pas comment je ferais pour continuer à vivre. J'ai hâte d'enlever ça», commente Wes Streeting, membre du Parti travailliste. Si les députés peuvent effectivement mettre fin à leur calvaire en retirant leur veste, ce n'est évidemment pas le cas de nombreuses femmes qui doivent faire face à ces symptômes quotidiennement. Dans un cas sur dix, les manifestations sont telles qu'elles sont forcées de quitter leur emploi.

Theramex, une société spécialisée dans la santé des femmes ainsi que la British Menopause Society ont appelé à ce qu'une liste de THS approuvés soit mise en place pour permettre aux médecins de les prescrire plus facilement. Le gouvernement britannique a aussi autorisé les pharmaciens à donner d'autres médicaments de THS aux femmes «lorsque ceux qui leur avaient été prescrits par leur médecin généraliste n'étaient pas disponibles».

Toutefois, selon Carolyn Harris, députée travailliste à l'origine de l'événement, près de 300 femmes l'ont contactée via les réseaux sociaux pour lui faire part de leurs difficultés à obtenir les médicaments dont elles avaient besoin. «Les femmes doivent se tourner vers des solutions privées pour quelque chose d'aussi commun que la ménopause, c'est scandaleux», déplore Harris.

Rappelons par ailleurs que les bouffées de chaleur ne sont qu'un des nombreux symptômes de la ménopause. Certaines femmes sont également sujettes à de l'anxiété, ainsi qu'à des problèmes de sommeil. Leur vie quotidienne s'en voit donc fortement affectée.

Newsletters

Stéréotypes de genre: le monde du surf a du pain sur la planche

Stéréotypes de genre: le monde du surf a du pain sur la planche

Les fantasmes liés à l'imaginaire du surf transforment la pratique en compétition, contraignent les corps et reconduisent des stéréotypes souvent caricaturaux.

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

Les découvertes sur l'orgasme n'en sont qu'à leurs préliminaires 

[TRIBUNE] Certaines modalités de jouissance semblent être en train de changer.

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Un procès pour viol sur une enfant de 12 ans pousse la justice néo-zélandaise à interroger sa législation

Les lois sur le consentement actuellement en vigueur soumettent les enfants victimes de violences sexuelles à une maltraitance institutionnelle.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio