Life

Les lunettes 3D, nid à staphylocoque

Slate.fr, mis à jour le 12.06.2010 à 12 h 18

Ah! La 3D! L'avenir du cinéma, la promesse d'un spectacle sans pareil... Et un nid à microbes? La presse outre-Atlantique s'interroge et ce que rapporte Gizmodo risque d'en angoisser plus d'un.

Quel est le rapport entre 3D et microbes? Les lunettes, bien sûr. Parce que, pour profiter pleinement des images impressionnantes d'Avatar ou Schrek 4 par exemple, il faut chausser des lunettes fournies par les salles de cinéma. Les hypocondriaques et les phobiques des microbes ont déjà dû s'interroger et décider de n'utiliser que leurs propres lunettes, conservées sagement chez eux, à l'abri de la saleté. Les amateurs de cinéma adeptes du développement, eux, font sûrement la même chose pour éviter d'en utiliser de nouvelles à chaque film. Mais les autres? Eh bien, ils oublient régulièrement leur paire à la maison et font confiance aux salles de cinéma. Qui sont censées nettoyer les lunettes entre chaque utilisation. Mais qu'en est-il réellement?

Le magazine américain Good Housekeeping en doutait et a donc testé ces lunettes: sont-elles autant en proie aux germes qu'ils pouvaient le penser? «Résultat: un mouvement de recul qui veut dire oui», rapporte Gizmodo.

Good Housekeeping a passé au crible les lunettes emballées et les non-emballées. Et voilà ce que le magazine a trouvé:

Un certain nombre de germes, y compris ceux causant une conjonctivite, des infections cutanées, des intoxications alimentaires, une septicémie et une pneumonie. Et aussi du Staphylococcus aureus (le «staphylocoque doré»), la cause la plus commune des infections aux staphylocoques.

«Nous nous attendions à trouver des bactéries –rien n'est stérile, mais le staphylocoque n'est pas quelque chose à prendre à la légère», a expliqué Carolyn Forte, de l'Institut de Good Housekeeping Research, à ABC News. Evidemment, nous passons notre vie dans un environnement non-stérile et nous touchons régulièrement des choses «sales», comme nos stylos au bureau, les billets de banque, les sièges dans les transports publics, etc. Mais, les lunettes 3D, c'est différent, relève Carolyn Forte. «Nous ne disons pas que ces lunettes nous rendent malades, mais les enfants touchent les lunettes, se touchent les yeux et la bouche –le potentiel est là.»

La solution? Gardez vos lunettes, nettoyez-les, et pensez à les prendre avec vous à chaque séance 3D, conseille Tom'sGuide.

[Lire les articles sur Gizmodo, Tom'sGuide et sur ABC News]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Coop 3D / Jon Ovington via Flickr licence CC by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte