Monde

Les talibans exécutent un «espion» de 7 ans

Temps de lecture : 2 min

Il avait 7 ans et était soupçonné par les talibans d'être un espion à la solde du gouvernement américain et de l'Otan. Des militants du mouvement islamiste l'auraient pendu publiquement, dans la province de Helmand, au sud-ouest de l'Afghanistan.

Le meurtre pourrait aussi aussi être lié à une histoire de vengeance. Le grand-père de l'enfant s'opposait fermement aux talibans, qui contrôlent le village où l'exécution a eu lieu.

Les propos du président afghan Hamid Karzai, rapportés par le site du Times, étaient à la mesure de son indignation:

Je pense qu'il n'y a pas de crime plus odieux que celui-ci. Un crime que même les forces les plus inhumaines sur terre ne pourraient pas commettre. Un enfant de 7 ans ne peut pas être un espion. Un enfant de 7 ans ne peut être rien d'autre qu'un enfant de 7 ans. La pendaison ou l'exécution d'un enfant de 7 ans est un crime contre l'humanité.

Le Premier ministre britannique David Cameron, en visite surprise à Kaboul, a lui aussi réagi:

Si c'est vrai, c'est un crime absolument horrible. Si c'est vrai, je pense que ça en dit plus sur les talibans que n'importe quel livre, n'importe quel article, n'importe quel discours.

Il y a trois ans, une femme de 70 ans et un garçonnet avaient été assassinés dans des conditions similaires, dans la même province.

[Lire l'article sur le site du Times]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Insurgents Lay Down Weapons / isafmedia, via Flickr CC License by

Newsletters

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Une bactérie mortelle détectée dans des spray d'huiles essentielles

Walmart a immédiatement rappelé toutes les bouteilles vendues.

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

«La première fois, j'étais terrifiée»: des vétérinaires stérilisent les hippopotames de Pablo Escobar

En Colombie, 80 hippopotames vivent en liberté depuis la mort du baron de la drogue.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 16 au 22 octobre 2021

Libération de 5.600 détenus birmans emprisonnés pour avoir protesté contre le coup d'État de février, inondations en Inde et évolution de la pandémie... La semaine du 16 au 22 octobre en images.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio