Égalités / Monde

L'abrogation de Roe v. Wade, qui autorise l'IVG aux États-Unis, pourrait impacter d'autres pays

Temps de lecture : 2 min

Selon de nombreuses organisations, la menace planant sur les droits reproductifs des femmes américaines risque d'entraîner un effet domino de par le monde, notamment en Europe.

Une manifestante arbore une pancarte lors d'un rassemblement pour les droits reproductifs à Austin, au Texas, le 14 mai 2022. | Montinique Monroe / Getty Images North America / AFP
Une manifestante arbore une pancarte lors d'un rassemblement pour les droits reproductifs à Austin, au Texas, le 14 mai 2022. | Montinique Monroe / Getty Images North America / AFP

Érigés en exemple, les avancées concernant les droits reproductifs aux États-Unis à travers le temps ont motivé nombre de pays à revoir leur propre législation, rapporte Politico. Mais avec la perspective du possible renversement de l'arrêt Roe. v. Wade de 1973 par la Cour suprême, de nombreux activistes craignent que cette influence américaine prenne un tournant négatif et qu'une décision en faveur de l'abrogation pousse certains pays à revenir sur le droit à l'avortement.

«Nous savons que l'impact de cette décision aura un effet domino», explique à Politico Bethany Van Kampen, conseillère juridique et politique principale d'IPAS, une organisation qui milite pour l'accès à l'avortement à travers le monde. «Les États-Unis ont une influence démesurée… Il est possible que les pays qui cherchent à libéraliser leurs lois réfléchissent à deux fois après cette décision.»

Aussi, des militantes travaillant pour des organisations en Afrique, en Amérique latine, en Asie ou encore en Europe ont récemment rencontré des dirigeants du Congrès américain, de l'USAID (Agence des États-Unis pour le développement international), du HHS (département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis) et du département d'État pour leur faire part de leurs inquiétudes quant à de possibles restrictions sur le droit à l'IVG à travers le globe.

«Une inspiration pour les mouvements conservateurs»

Les activistes ont également exprimé leurs inquiétudes quant à la montée des mouvements anti-avortement à travers le globe, qui sont, pour certains, grandement influencés par les techniques des militants «pro-life» américains.

«Les États-Unis deviennent une sorte d'inspiration pour les mouvements conservateurs, et les forces conservatrices aux États-Unis ont un bastion en Amérique latine et dans le monde entier», explique à Politico María Antonieta Alcalde Castro, directrice d'IPAS en Amérique centrale et au Mexique.

«C'est très inquiétant, ajoute-t-elle. Cela crée une tendance [...] soutenue par des ressources et des forces politiques, et nous le ressentons déjà. Ce type de rhétorique que nous avons vue au Texas, nous la voyons au Mexique, ou encore au Nicaragua.» Mais ces inquiétudes ne sont pas uniquement cantonnées à certaines pays d'Amérique latine: d'après les militants, l'Europe est aussi à risque.

«Mes collègues en Europe sont vraiment préoccupés par ce qui se passe aux États-Unis, [...] en particulier dans les pays d'Europe de l'Est, où il y a des tentatives de retour en arrière», commente Susan Yanow, porte-parole de la branche américaine de Women Help Women, une organisation qui milite pour l'accès à la contraception et à l'avortement. «C'est une immense préoccupation.»

Selon le Los Angeles Times, la date de l'annonce de la décision de la Cour suprême quant au destin de Roe v. Wade n'est pas encore connue. Le journal avance qu'elle pourrait toutefois survenir d'ici à la première semaine du mois de juillet.

Newsletters

Que vont devenir les fonds d'aide à l'avortement américains?

Que vont devenir les fonds d'aide à l'avortement américains?

Depuis l'abrogation de l'arrêt Roe v. Wade par la Cour suprême, certains États américains appliquent à nouveau des lois antérieures à 1973. Ce qui rend difficile, voire impossible, le travail des associations et fonds aidant l'accès à l'IVG.

Quand les écoles de BTP convoitent les femmes

Quand les écoles de BTP convoitent les femmes

Au Parlement britannique, des hommes éprouvent les bouffées de chaleur de la ménopause

Au Parlement britannique, des hommes éprouvent les bouffées de chaleur de la ménopause

«Si les hommes avaient ça, on se plaindrait beaucoup», confie un député.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio