Parents & enfants

Les animaux de compagnie impactent fortement le développement des enfants

Temps de lecture : 2 min

Plusieurs études suggèrent que vivre avec un animal influence la santé physique, les compétences sociales et même le développement cognitif des plus jeunes.

L'influence positive dépend de la qualité de la relation entre l'enfant et l'animal. | Andrew S via Unsplash
L'influence positive dépend de la qualité de la relation entre l'enfant et l'animal. | Andrew S via Unsplash

Si vous en avez eu quand vous étiez enfant, vous vous souvenez certainement très bien du premier animal qui a grandi dans votre foyer et ce parce que, pour beaucoup, il est un membre à part entière de la famille. D'autant plus que selon la BBC, les animaux domestiques pourraient contribuer au développement cérébral des enfants de diverses manières.

Megan Mueller est professeure associée à l'Université Tufts et spécialisée dans les relations entre humains et animaux. Elle déclare, comme pour confirmer une intuition répandue: «C'est vraiment important pour les jeunes enfants de réaliser que la perspective d'un autre être vivant peut être différente de la sienne. Peut-être que cette leçon est plus facile à apprendre avec un animal plutôt qu'avec, disons, un frère ou une sœur.»

Selon une étude menée par la chercheuse, les animaux de compagnie influenceraient la santé physique, les compétences sociales et même le développement cognitif des enfants. Ceux qui en côtoient auraient aussi davantage d'empathie que les autres.

Un chien, sinon rien?

Hayley Christian, professeure agrégée, s'intéresse aux raccourcis dans les démonstrations de causes à effets. Son équipe a utilisé les données d'une étude australienne portant sur 4.000 enfants âgés de 5 à 7 ans, et découvert que posséder un animal de compagnie était associé à un comportement plus prosocial que la moyenne.

Une autre recherche indique que les enfants âgés de 2 à 5 ans qui ont un chien sont plus actifs, passent moins de temps sur les écrans et dorment mieux. Dans ce cas, c'est l'activité physique liée au chien (comme le promener) qui fait la différence.

Dans une étude publiée en 2021, Hayley Christian et son équipe ont croisé toutes ces données, en contrôlant certains facteurs tels que le statut socio-économique, et ont conclu que les enfants qui pratiquaient régulièrement une activité physique liée à leur chien avaient un meilleur développement. La chercheuse l'assure: «On peut dire que les enfants qui ont un animal avec qui ils interagissent dans les premières années de la vie ont des bénéfices en matière de développement socio-émotionnel.»

Cela ne signifie pas que tous les enfants devraient avoir un chien. Megan Mueller s'est intéressée à la santé mentale des adolescents ayant eu un animal de compagnie pendant la pandémie de Covid-19, par rapport à ceux qui n'en avaient pas. Il ressort de cette étude qu'il n'y aurait eu... aucune différence. D'autres facteurs peuvent cependant expliquer ces résultats.

Concernant l'influence positive des animaux, la chercheuse avance qu'elle dépend en réalité de la qualité de la relation entre l'enfant et l'animal. Le temps passé avec celui-ci et l'âge de l'enfant constituent des facteurs importants: une étude indique ainsi que les enfants ayant entre 6 et 10 ans développent un lien plus fort avec les animaux proches des humains, comme les chiens et les chats, qu'avec les oiseaux ou les poissons, par exemple. Mais cela s'inverse chez les enfants ayant entre 11 et 14 ans, qui semblent autant attachés aux uns qu'aux autres.

Les animaux peuvent aussi resserrer les liens entre les membres de la famille, comme le suggère une étude portant sur les familles d'accueil. Enfin, les enfants qui grandissent avec des animaux de compagnie ont une meilleur appréhension du monde animal en général et se comportent mieux avec eux.

Newsletters

La revanche des dragons

La revanche des dragons

Si vous aviez dit à un joueur de Dungeons & Dragons de 1980 que son loisir préféré deviendrait un jour le comble du cool dans la pop culture, il vous aurait probablement regardé avec de grands yeux. Et pourtant, ces dernières années, le premier jeu de rôle de l’histoire s’est imposé comme un des piliers de la pop culture.

Un bébé qui vous fixe vous juge-t-il?

Un bébé qui vous fixe vous juge-t-il?

Ce ne serait pas étonnant: le sens moral se développe dès les premiers mois de la vie.

Dungeons & Dragons: chacun ses dés et en avant

Dungeons & Dragons: chacun ses dés et en avant

C’est le premier jeu de rôle du monde, c’est aussi le plus célèbre. Bientôt cinquante ans après sa création, Donjons & Dragons connait une nouvelle jeunesse, loin des idées reçues longtemps associés à un loisir qui a gagné ses lettres de noblesse. Et bonne nouvelle: autour de la table, tout le monde y trouve son compte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio