Politique

J-10 avant les élections législatives: la majorité présidentielle en danger?

Temps de lecture : 2 min

L'accord de la Nupes semble prendre de plus en plus de place dans le débat politique et les intentions de vote.

Emmanuel Macron semblait vouloir rester discret au début de son nouveau quinquennat, mais c'était sans compter sur les derniers scandales en date: l'hôpital public est au bord du gouffre, l'inflation grimpe à 5,2% et le monde entier a assisté au fiasco du Stade de France. Dix jours avant le premier tour des élections législatives, un sondage IFOP donne 275 à 370 sièges pour Ensembles –la coalition de partis derrière la majorité présidentielle– et 170 à 205 sièges pour la Nupes. La coalition de gauche semble bien avoir infusé les esprits, et les thèmes de préoccupation des Français lui sont plutôt favorables.

Emmanuel Macron va-t-il être privé de majorité absolue à l'Assemblée nationale? L'accord à gauche est-il un coup de maître de Jean-Luc Mélenchon ou va-t-il voler en éclat après les élections législatives? La majorité actuelle doit-elle s'inquiéter? Faut-il remettre en question les pouvoirs du président dans la Ve République?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités David Revault d'Allonnes, rédacteur en chef politique au Journal du dimanche, Pascal Jalabert, éditorialiste politique, et Julie Marie-Leconte, journaliste politique à France Info, dans «Politique», l'émission de France 24 en partenariat avec Slate.

Newsletters

Quand les producteurs d'énergie appellent à la sobriété, il faut se poser des questions

Quand les producteurs d'énergie appellent à la sobriété, il faut se poser des questions

L'appel des dirigeants d'EDF, Engie et TotalEnergies à une sobriété d'urgence a fait beaucoup de bruit. Mais, pour qu'il ait un impact, il faut que les pouvoirs publics passent rapidement à l'action.

Madame Irma la Nupes

Madame Irma la Nupes

Paris Est, Paris Ouest: l'éternel clivage politique

Paris Est, Paris Ouest: l'éternel clivage politique

Cela fait cent cinquante ans que l'ouest parisien ne vote pas comme l'est. Et la gentrification de la capitale n'y a rien changé.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio