Médias / Société

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

Temps de lecture : 2 min

La propriétaire du lieu a volontairement inondé le terrain.

Située à Wimpstone, en Angleterre, cette petite propriété privée fut le décor de «Tubbyland» pendant quatre ans. | Capture d'écran Teletubbies en Français - WildBrain via YouTube
Située à Wimpstone, en Angleterre, cette petite propriété privée fut le décor de «Tubbyland» pendant quatre ans. | Capture d'écran Teletubbies en Français - WildBrain via YouTube

Si vous n'êtes pas trop jeunes, vous vous souvenez forcément des Télétubbies, de la petite colline verte où s'amusaient les quatre personnages, du soleil à tête de bébé au-dessus d'eux et, bien sûr, du générique entêtant accompagnant leurs aventures. En repensant à ce célèbre dessin animé britannique, on revoit également la maison recouverte de pelouse qui abritait ces petits bonhommes multicolores et dodus. Sauf que celle-ci a désormais disparu, rapporte Yahoo News.

Située à Wimpstone, dans le Warwickshire, un comté du centre de l'Angleterre, cette petite propriété privée fut le lieu de «Tubbyland» à partir de 1997, pendant quatre ans, alors que l'émission atteignait son pic de popularité. Lorsque le programme prit fin, la petite colline fût retirée du plateau pour ne laisser plus qu'une pente recouverte de gazon.

Des fans trop curieux

Rosemary Harding, la propriétaire, raconte que pendant des années, des fans du dessin animé ont afflué sur son terrain. Navrée par ce comportement, elle a décidé d'en remplir le creux avec de l'eau: «Nous en avions marre que des personnes s'introduisent chez nous, explique-t-elle. Ça n'a jamais été une attraction touristique.»

Selon Rosemary Harding, certains intrus n'hésitaient pas à escalader la clôture et traversaient même, parfois, des champs de bétail. «Cela fait maintenant une décennie que le plateau est sous l'eau. Il y a plein d'animaux sauvages. C'est notre maison et nous en sommes heureux. Nous vivons dans une zone rurale où les gens aiment la tranquillité, ça n'était pas le cas à l'époque du tournage.»​​​​​​

Désormais, le lieu comprend une usine aquatique ainsi qu'une poissonnerie familiale. Rien ne laisse imaginer que c'est ici même que se trouvaient, il y a vingt ans, Tinky Winky, Dipsy, Laa-Laa et Po.

Newsletters

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Mon Europe à moi: «Il faut que l'UE tape du poing sur la table pour défendre la liberté de la presse»

Le journalisme indépendant et le pluralisme des médias sont menacés dans de nombreux pays de l'Union européenne. Pourtant, celle-ci semble impuissante. Jusqu'à quand?

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles

Nouvelles du front

Nouvelles du front

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio