Life

L'engloutissement des îles du Pacifique n'aura pas lieu...

Slate.fr, mis à jour le 10.06.2010 à 12 h 18

.... En tout cas, pas tout de suite. C'est ce que révèle une étude d'un professeur de géographie de l'université d'Auckland (Nouvelle-Zélande), Paul Kench, et d'un spécialiste des phénomènes côtiers, Arthur Webb. Le blog scientifique Watts Up With That explique que Kench et Webb ont étudié la situation de 27 îles du Pacifique, où le niveau de la mer avait augmenté de 120 millimètres au cours des 60 dernières années. Leur travail, publié dans une revue scientifique, Global and Planetary Change, montre que seulement 4 îles ont diminué de taille, alors que les 23 autres avaient conservé la même superficie ou s'étaient agrandies! Paul Kench explique le phénomène:

On a pensé que, comme le niveau de la mer augmentait, les îles resteraient passives et seraient englouties. Ce n'est pas le cas. Le niveau de la mer va monter et les îles vont se mettre à réagir.


Ces résultats vont à l'encontre des déclarations politiques selon lesquelles les atolls du Pacifique seraient engloutis par la montée des eaux. En octobre, le gouvernement des Maldives avait tenu un conseil des ministres très médiatisé, à six mètres de profondeur.

L'archipel de Tuvalu, dont le point le plus haut se situe à 4 mètres et demi au-dessus de la mer, est un cas emblématique. Alors que les hommes politiques et les militants écolos ont souvent prédit son prochain engloutissement, l'étude démontre au contraire qu'il a étendu sa superficie d'environ 3% depuis les années 1950. Une des îles, Funumanu, a même gagné 0,44 hectares, soit 30% de sa surface précédente.

Cette tendance s'explique par le fait que ces îles se composent de débris de corail, provenant de l'érosion des rivages voisins. Les débris s'accumulent autour de l'île dans un processus continuel, car les coraux sont vivants.

De plus, les îles réagissent aux changements climatiques. Le cyclone Bebe a par exemple déposé 140 hectares de sédiments sur le rivage oriental de Tuvalu en 1972, ce qui a augmenté la taille de l'archipel de 10%.

Les deux chercheurs ont cependant mis en garde contre une accélération du rythme auquel le niveau de la mer monte. Si celle-ci avait lieu, nul ne pourrait en prévoir les conséquences. Fin 2009, l'ONU avait estimé une hausse de 2 mètres à l'horizon 2100.


[Lire l'article sur Watts Up With That]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo:Tuvalu - Funafuti - Beach #1 / mrlins via Flickr CC License by

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
climatîlesmerniveauLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte