Boire & manger / Monde

Préserver le patrimoine culinaire ukrainien, un acte de résistance

Temps de lecture : 2 min

C'est ce qu'a entrepris Olga Koutseridi, originaire de Marioupol, en archivant le plus grand nombre de recettes possible.

Selon la cheffe ukrainienne Olia Hercules, c'est tout l'héritage culturel de son pays qui est attaqué. | Ed Jones / AFP
Selon la cheffe ukrainienne Olia Hercules, c'est tout l'héritage culturel de son pays qui est attaqué. | Ed Jones / AFP

«La bonne cuisine, c'est le souvenir», écrit George Simenon. Dans le cas d'Olga Koutseridi, conseillère pédagogique à l'Université du Texas à Austin, cette citation prend tout son sens. Comme elle le confie au New York Times, ses premiers souvenirs culinaires sont ceux de sandwich au salami et à l'ail sur du pain beurré, ou encore des tcheboureks, chaussons farcis à la viande hachée dégustés lors des étés passés chez ses grands-parents, à Marioupol.

Aussi, quand sa ville natale devient le symbole de la guerre qui fait rage en Ukraine depuis le 24 février, Olga Koutseridi se retrouve sans nouvelles de sa grand-mère et de sa tante pendant près d'un mois. À la fois inquiète pour sa famille et horrifiée par les images retransmises par les médias, la jeune femme explique: «Marioupol était ce qui se rapprochait le plus d'une maison pour moi en Ukraine. Voir la ville comme ça pour la première fois, c'était impensable.» Pour tenter de s'occuper et de gérer son immense inquiétude, Olga se concentre alors sur ce qu'elle aime faire, à savoir la cuisine.

Il y a environ cinq ans, face à son mal du pays, Olga avait décidé d'ouvrir un compte Instagram sur lequel elle présentait des recettes traditionnelles ukrainiennes. Face à l'invasion russe, la jeune femme redouble d'efforts et commence alors à collecter «toutes sortes de recettes via Telegram, Skype et WhatsApp par le biais des membres de sa famille» et à en partager certaines sur ses réseaux sociaux.

Le patrimoine culturel ukrainien en danger

«J'ai ressenti ce besoin d'archiver. Il m'a soudainement semblé que tout allait disparaître si vite, confie-t-elle au New York Times. Peut-être que ce n'est pas le moment de célébrer la cuisine ukrainienne. Mais cela semble être la seule chance que nous ayons de la préserver.»

Après avoir compilé toutes les recettes envoyées par les membres de sa famille, Olga Koutseridi les a enregistrées dans une base de données. Elle a aussi mis à profit ses compétences académiques en fouillant les archives et les sites internet dédiés à l'histoire culinaire de son pays et des nations voisines. De nombreux expatriés ukrainiens et des experts du monde entier lui ont prêté main-forte afin de récolter un maximum d'informations sur le patrimoine culinaire de leur pays natal.

Olia Hercules, une cheffe et autrice basée à Londres et originaire de Kakhovka, non loin de Marioupol, fait par ailleurs partie de ce projet. Selon elle, «la guerre russe n'est pas seulement contre la nation ukrainienne: l'identité, l'histoire et la culture du pays sont également attaquées».

Pour Olga Koutseridi, «à chaque fois que quelqu'un prépare un plat ukrainien dans une cuisine américaine, c'est un acte de résistance». À terme, elle espère pouvoir rendre sa base de données publique et en faire un ouvrage accessible au plus grand nombre.

Newsletters

Par quoi remplacer la moutarde en temps de pénurie?

Par quoi remplacer la moutarde en temps de pénurie?

En cette période qui pourrait bien durer, autant trouver des solutions de substitution satisfaisantes.

Six adresses de bistrots testées par Gilles Pudlowski, un gourmet au palais sûr

Six adresses de bistrots testées par Gilles Pudlowski, un gourmet au palais sûr

Et deux restaurants de qualité, pour une tournée parisienne bistronomique.

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

Le Paris 16 et le Benoit, des bistrots qui font voyager dans le temps

L'adresse du cossu XVIe arrondissement mise sur la simplicité et la justesse. Et aux fourneaux de l'un des derniers vrais bistrots de Paris, la cheffe Kelly Jolivet revisite les classiques avec doigté.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio