Société

La grève vue d'ailleurs

Temps de lecture : 2 min

La tradition française de manifester est souvent raillée à l'étranger, notamment dans les pays anglo-saxons. Mais en pleine crise économique mondiale, les médias étrangers ne semblent pas trouver cette grève injustifiée.

La journée de mobilisation a fait la une du site internet de la BBC toute la matinée, qui titre «Une nouvelle grève nationale touche la France».

Le Guardian souligne que «la France, avec son système financier rigide et prudent et la relative faiblesse de son secteur privé, n'a pas été touchée aussi durement que la Grande-Bretagne, l'Irlande ou l'Espagne.» «Mais, continue le site, cela n'empêche pas les syndicats de réclamer une meilleure protection sociale et une augmentation des bas salaires.»

Beaucoup de médias étrangers rapportent le soutient de l'opinion publique française pour les grévistes, reprenant les résultats du sondage de l'IFOP pour Paris Match et les 78% de Français qui approuvent le mouvement. Pour le journal belge «Le Soir», «une grosse majorité de Français soutient le mouvement de protestation». Seule la BBC trouve que les Français sont divisés par la grève. «Le mouvement attire la sympathie de la presse de gauche, mais inquiète celle de droite», faisant probablement référence au Figaro et aux Echos.

En Allemagne, Die Welt dresse un parallèle avec la crise aux Antilles. «Sarkozy refuse de céder, mais les syndicats sont certains que le gouvernement finira par accepter beaucoup de leurs revendications. Plus tôt cette année, le gouvernement avait refusé de céder pendant la grève générale en Guadeloupe avant d'accepter d'augmenter les bas salaires de 200 euros après six semaines.»

Peu de mention des grèves françaises aux Etats-Unis, où les nouvelles sont dominées par la mort de l'actrice Natasha Richardson. Pour Bloomberg, «bien que la France ait une longue tradition de manifestations, la crise financière mondiale a entraîné des mouvements sociaux et des désordres publics de la Chine à la Grèce en passant par l'Islande.»

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

(Photo: Reuters)

En savoir plus:

Newsletters

Roue libre

Roue libre

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Leur interdire des tenues sous prétexte qu'elles risquent d'exciter les garçons hétéros, c'est ce qu'on appelle la culture du viol.

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

Ils sont tous devenus fous à Marseille ou quoi?

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans la cité phocéenne, les réactions suscitées par les mesures gouvernementales dénotent une détérioration de la vie démocratique.

Newsletters