Monde

Attentat raciste aux États-Unis: à Buffalo, un suprémaciste blanc abat dix personnes

Temps de lecture : 2 min

Onze des treize personnes touchées par les balles étaient noires. Le terroriste a diffusé son opération en streaming sur Twitch après avoir publié sur internet un manifeste sur fond de «grand remplacement».

L'homme a roulé plusieurs heures en voiture afin de se rendre sur les lieux de son massacre. | John Normile / Getty images North America / Getty Images via AFP
L'homme a roulé plusieurs heures en voiture afin de se rendre sur les lieux de son massacre. | John Normile / Getty images North America / Getty Images via AFP

Un homme blanc âgé de 18 ans a ouvert le feu dans une supérette de la ville de Buffalo, la deuxième plus grande ville de l'État de New York. Dans ce quartier majoritairement habité par une population noire, le dénommé Payton S. Gendron a fait irruption à l'intérieur du commerce avec un fusil d'assaut, des protections pare-balles, et une caméra fixée sur le casque, ce qui lui a permis de retransmettre son attentat en direct sur Twitch, explique le New York Times.

Le terroriste a alors tiré sur la clientèle et le personnel du magasin, tuant dix personnes et faisant trois blessé·es. Il était 14h30 (heure locale), et l'affluence était forte. Avant de perpétrer son massacre, l'homme avait parcouru de nombreux kilomètres en voiture, roulant plusieurs heures pour arriver à cet endroit qu'il avait vraisemblablement choisi avec soin. Il a d'abord ouvert le feu sur le parking du commerce, touchant quatre personnes, avant d'entrer à l'intérieur et de continuer à tirer. À l'intérieur, un agent de sécurité a ouvert le feu sur lui, mais le criminel, bien protégé par sa tenue, a pu répliquer et l'abattre.

À l'arrivée de la police de Buffalo, Payton S. Gendron a d'abord pointé son arme vers sa propre nuque, comme pour menacer de se tuer, mais deux membres des autorités sont parvenus à le persuader de jeter son arme et de se rendre.

Porté par le «grand remplacement»

Gendron a d'ores et déjà été présenté devant la justice, où il a plaidé non coupable pour les charges de meurtres avec préméditation retenues contre lui. D'après les autorités présentes sur place, il aurait publié sur internet un manifeste raciste dans lequel la théorie du «grand remplacement» occupait un rôle important.

Cette théorie, développée par le Français Renaud Camus, a déjà conduit plusieurs hommes blancs à commettre des attentats. C'était notamment le cas à Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars 2019, où cinquante-et-une personnes sont mortes et où quarante-neuf autres ont été blessées; mais aussi à El Paso (Texas) le 3 août 2019 (vingt-trois individus tués et vingt-trois autres blessés).

Sur les vidéos et images du massacre de Buffalo, on peut clairement discerner une insulte raciste écrite sur le canon de l'arme qui a servi à semer la haine et la mort. Onze des personnes visées par les balles étaient noires, et deux étaient blanches, ont dévoilé les autorités. «C'est un crime motivé par la haine raciste», a confirmé John Garcia, shérif du comté d'Érié, dont le chef-lieu est Buffalo.

De Discord à Twitch

Une porte-parole de Twitch a annoncé que la chaîne de streaming du terroriste avait été mise hors ligne aussi vite que possible. «L'utilisateur a été indéfiniment suspendu, a-t-elle ajouté, et nous prendrons les mesures appropriées [...] contre les comptes qui rediffuseraient ses contenus», a-t-elle ajouté. Des captures d'écran de la vidéo circulent déjà sur internet.

Sur les réseaux sociaux, précise le New York Times, des utilisateurs et utilisatrices signalent avoir trouvé le compte Discord du terroriste, qui portrait le même pseudo que celui de sa chaîne Twitch, et sur lequel on pouvait notamment trouver une liste d'instructions écrite par le tueur pour lui-même. Une to-do list macabre sur laquelle figurent des éléments comme «continuer à écrire le manifeste» et «tester le livestream avant de commencer l'attaque».

Outre le «grand remplacement», le manifeste en question cite plusieurs autres attentats racistes ou antisémites commis ces dernières années, comme celui perpétré dans la synagogue de Halle, en Allemagne, qui avait lui aussi été diffusé sur Twitch en 2019. Deux personnes étaient mortes et eux autres avaient été blessées. Le texte inclut aussi une longue partie stratégique, ainsi que des considérations sur le fait que «le conservatisme est mort» et sur la fausse route des luttes pour l'égalité entre les êtres, l'argument du suprémaciste blanc étant que le QI de l'homme noir moyen est inférieur à celui de l'homme blanc moyen.

Newsletters

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

Les États-Unis risquent d'entrer en récession, leur histoire économique le prouve

La Fed va augmenter les taux d'intérêt dans l'espoir d'obtenir un atterrissage en douceur. Mais les indicateurs de surchauffe suggèrent une très forte probabilité de récession au cours des deux prochaines années.

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les journalistes afghans se masquent en solidarité avec leurs consœurs

Les talibans exigent désormais que les journalistes femmes se dissimulent le visage.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio