Monde

La fausse alerte, nouvelle tactique terroriste?

Temps de lecture : 2 min

C'est la devise qui règne à New York depuis le 11 septembre 2011: «See something, say something.» Si vous voyez quelque chose, prévenez la police.

Un slogan que certains groupes terroristes détourneraient à des fins pernicieuses. Leur stratégie serait la suivante: des sacs suspects seraient volontairement déposés dans des lieux publics. Ceux-ci ne contiendraient pas des bombes mais des objets innofensifs, tels que des bouteilles d'eau ou des chaussettes.

Les terroristes agiraient de la sorte pour observer les réactions: la durée d'évacuation, le temps mis par les services d'urgence pour arriver sur place et plus généralement, les moyens policiers mis en oeuvre pour répondre aux menaces potentielles. Cette tactique permettrait également d'interrompre momentanément les transports et les infrastructures publics.

Le rapport du FBI qui évoque la campagne des sacs suspect n'est pas catégorique. Mais après l'attentat raté de Times Square début mai, la police new-yorkaise a constaté une recrudescence des alertes téléphoniques.

[Lire l'article sur WABC-TV]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo: Terror Alert Level Purple / Kriston Lewis, via Flickr CC License by

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 16 au 22 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

S'il réactivait l'accord transpacifique duquel Trump s'était retiré, le futur président des États-Unis troublerait la toute nouvelle plus grande zone de libre-échange au monde.

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Près de trois-quarts des femmes ont peur de faire du sport en extérieur dans l'obscurité lors du confinement

Cela joue sur la santé mentale, alors que l'hiver arrive.

Newsletters