Société / Monde

En Australie, le corps d'un plongeur retrouvé à côté de 50 kilos de cocaïne

Temps de lecture : 2 min

Si l'hypothèse de la mule n'a pour l'instant pas été confirmée, les autorités australiennes ont indiqué que l'homme portait un équipement de plongée «particulièrement spécialisé».

Au cours de cette dernière décennie, un couloir de la drogue s'est développé entre l'Australie et l'Amérique latine. | 3rd Class Cory Booth via Wikimedia Commons
Au cours de cette dernière décennie, un couloir de la drogue s'est développé entre l'Australie et l'Amérique latine. | 3rd Class Cory Booth via Wikimedia Commons

Lundi 9 mai, la police australienne a reçu un appel vers 9h30 du matin en provenance de l'île Kooragang située dans la ville de Newcastle. Au bout du fil, des personnes expliquaient avoir découvert le corps d'un plongeur inconscient sur les berges du fleuve Hunter, connu pour abriter le plus grand port charbonnier du monde. Sur place, malgré les efforts des secours, l'homme n'a pas pu être réanimé, raconte Vice.

Mais cette triste histoire ne s'arrête pas là. L'homme a été retrouvé aux côtés de plus de 50 kilogrammes de cocaïne dont la valeur totale est estimée à près de 20 millions de dollars (soit environ 18 millions d'euros). Selon les informations communiquées par le surintendant-détective Rob Critchlow, la drogue «était emballée de sorte qu'elle semblait avoir été apportée de l'étranger».

«Nous ne sommes pas sûrs à 100% que cette personne était impliquée [dans un trafic de stupéfiants] mais c'est une piste que nous examinons», a déclaré Critchlow à ABC News. Les autorités ont par ailleurs précisé que l'homme portait un équipement de plongée sous-marine, dont des appareils «particulièrement spécialisés» à l'instar d'un recycleur, un système sophistiqué permettant de rester sous l'eau pendant une durée prolongée. L'hypothèse de la mule n'est donc pas rejetée par la police australienne pour le moment.

Une route de trafiquants

Le fleuve Hunter voit passer sur ses eaux plus de 2.000 bateaux par année, naviguant de jour comme de nuit. Toutefois, selon les informations communiquées par les autorités, «un petit bateau pneumatique et un runabout de 5 mètres ont été repérés près d'un navire nommé Areti.GR, qui est arrivé dimanche dans le port de Newcastle après avoir quitté l'Argentine il y a un peu plus d'un mois».

«Ils savaient ce qu'ils faisaient, soutient Critchlow. C'était un groupe professionnel bien organisé et assez à l'aise pour faire ce qu'ils faisaient; c'est-à-dire envoyer de la drogue sur un navire à travers le monde… pour cibler cette communauté ici, en Australie.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Au cours des dix dernières années, l'un des couloirs de la drogue des plus lucratifs au monde s'est développé entre l'Amérique latine et l'Australie, avec d'un côté les plus grands producteurs et exportateurs de cocaïne, et de l'autre les consommateurs qui payent le plus pour des produits stupéfiants, conclut Vice.

Newsletters

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Envie d'être un (vrai) allié LGBT+? Voici ce que vous devez faire

Dans la lutte contre les discriminations, les alliés jouent un rôle essentiel. Mais s'affirmer comme tel ne suffit pas: il faut des actes.

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Ultracrépidarianisme: pourquoi certaines personnes ont-elles une opinion sur tout?

Il est complètement ridicule de penser que votre opinion d'amateur a une quelconque valeur. D'ailleurs, voici la mienne sur ce sujet que je n'ai pas du tout étudié.

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Rena et Danka sont au nombre des déportés ayant vécu le plus de temps dans le camp. Rena fut la première des «999 oubliées» à partager, soixante ans plus tard, son histoire inouïe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio