Santé / Monde

Par manque de dentistes, des Anglais se font eux-mêmes des soins dentaires

Temps de lecture : 2 min

Dans le comté du Somerset, au sud-ouest de l'Angleterre, il est presque impossible pour un nouveau patient de trouver un dentiste dans le secteur public.

L'association Healthwatch a rassemblé des témoignages de patients qui n'ont pas pu être reçus par un dentiste à temps. | Enis Yavuz via Unsplash
L'association Healthwatch a rassemblé des témoignages de patients qui n'ont pas pu être reçus par un dentiste à temps. | Enis Yavuz via Unsplash

Tout ceux qui ont vécu la douleur d'une rage de dent survenue en pleine nuit peuvent témoigner de l'urgence avec laquelle on doit parfois trouver un rendez-vous chez le dentiste. Dans le comté du Somerset en Angleterre, beaucoup de patients adultes comme enfants se retrouvent pourtant depuis quelque temps dans l'impossibilité de le faire, du moins s'ils veulent être remboursés par le National Health Service (NHS, l'équivalent anglais de la Sécurité sociale). De ce fait, le Guardian s'est intéressé à une pratique risquée: de plus en plus de personnes réalisent elles-mêmes leurs soins dentaires.

L'association Healthwatch a rassemblé plusieurs témoignages de patients qui se sont retrouvés dans des situations dangereuses, faute d'avoir pu être reçus par un dentiste à temps. Une femme raconte: «J'étais en pleurs à cause de la douleur liée à un abcès. Mon mari a dû s'en occuper lui-même avec une aiguille puis je me suis fait un bain de bouche avec de l'eau chaude et du sel.»

De son côté, Alan Hardcastle, 51 ans, se révolte d'avoir été radié avec son fils de 11 ans de la liste des dentistes dépendant du NHS, sous prétexte qu'ils n'avaient pas pris de rendez-vous depuis la fin de la pandémie. La plupart des patients dans le même cas expliquent qu'ils ne peuvent pas se tourner vers la médecine privée parce leurs revenus ne le leur permettent pas.

Pénurie multifactorielle

Pour le docteur Nigel Carter, PDG de la fondation Oral Health, plusieurs facteurs peuvent expliquer la pénurie de dentistes dans le secteur public. «Nous avons eu une tempête parfaite» [situation où plusieurs crises surviennent simultanément, ndlr], observe-t-il, en faisant référence à la fois au Brexit, à la pandémie, au mécontentement des dentistes vis-à-vis des contrats NHS ainsi qu'au manque de formation de nouveaux médecins. Il se dit au courant du fait que de nombreux patients décident de se soigner eux-mêmes dans de mauvaises conditions et déclare: «Nous avons besoin de plus de dentistes.»

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Le NHS a répondu à la colère grandissante liée à cette situation en affirmant qu'il existait bien des places libres chez les dentistes de la région du Somerset, mais a refusé de fournir les chiffres correspondants. Un porte-parole du département de la Santé du Royaume-Uni a cependant fait savoir: «Nous avons donné au NHS 50 millions de livres [environ 58 millions d'euros] pour financer 350.000 rendez-vous supplémentaires et nous augmenterons également la main-d'œuvre.»

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Parents et médecins ne cessent de tirer la sonnette d'alarme face à une situation qui s'aggrave.

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio