Monde

Un avion fait demi-tour: le copilote n'avait pas terminé sa formation

Temps de lecture : 2 min

Quelques heures de vol en moins, quelques heures de retard en plus.

L'appareil a fini par pouvoir repartir avec un copilote de remplacement à son bord. | Ross Parmly via Unsplash
L'appareil a fini par pouvoir repartir avec un copilote de remplacement à son bord. | Ross Parmly via Unsplash

Une drôle de scène s'est déroulée sur le vol VS3 reliant Londres Heathrow à New York-JFK lundi 2 mai. Quarante minutes après le décollage, l'avion et son équipage ont été contraints de faire demi-tour. La raison? Le copilote n'avait pas terminé sa formation.

L'erreur, qui s'est produite sur un vol de la compagnie britannique Virgin Atlantic, a été repérée au moment où l'Airbus A330 survolait l'Irlande. L'officier pilote de ligne n'avait en fait pas encore effectué de «vol d'évaluation finale», ultime étape pour valider et compléter la formation dans les règles de la compagnie.

Une fois la bourde révélée, l'avion a aussitôt rebroussé chemin: retour à la case départ, sur le tarmac d'Heathrow. Les passagers n'étaient pourtant pas au bout de leurs surprises: de retour à Londres, il a fallu trouver rapidement un remplaçant au copilote non expérimenté... Ce qui n'était semble-t-il pas une mince affaire.

Finalement, l'avion est arrivé à bon port avec trois heures de retard.

Pas de panique

De son côté, un porte-parole de Virgin Atlantic a tenu à préciser à The Independent que les deux pilotes étaient bel et bien qualifiés pour assurer un tel vol, en adéquation avec la réglementation de l'aviation britannique.

Ce remplacement de dernière minute aurait été effectué dans un souci de respecter pleinement le protocole interne de la compagnie aérienne. La sécurité des passagers n'a donc pas été compromise, affirme Virgin Atlantic.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ce cas atypique vient s'ajouter à la longue liste des avions contraints de faire demi-tour pour des raisons insolites. Récemment, des avions ont par exemple été obligés de revenir en arrière à cause d'un accouchement en plein vol, d'une odeur de toilettes atroce et, plus improbable encore, d'un parfum de chaussettes sales visiblement insoutenable. Avec le Covid-19, quelques vols ont également dû rebrousser chemin à cause de passagers qui ne respectaient pas les mesures sanitaires.

Newsletters

La fille de Poutine se serait rendue à Munich plus de cinquante fois en deux ans

La fille de Poutine se serait rendue à Munich plus de cinquante fois en deux ans

Il semblerait qu'elle ait de forts liens avec l'Europe de l'Ouest, région tant critiquée par son père.

Aux États-Unis, pleurer chez le docteur peut vous coûter 40 dollars

Aux États-Unis, pleurer chez le docteur peut vous coûter 40 dollars

C'est normalement le montant à payer pour une «brève évaluation émotionnelle et comportementale». Mais dans le cas d'une internaute, ce prix semble loin d'être justifié.

La rénovation urbaine au service de la cohésion sociale: le projet Macrolotto Zero

La rénovation urbaine au service de la cohésion sociale: le projet Macrolotto Zero

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio