Monde

BP se rachète une conduite sur Google

Slate.fr, mis à jour le 08.06.2010 à 9 h 52

Si vous cherchez des informations impartiale sure la marée noire de BP, pas sûr que la requête «BP oil spill» [marée noire BP] sur Google soit la meilleure. ABC News rapporte que la compagnie pétrolière a dépensé autour de 10.000 dollars par jour dans l'achat de mots-clés liés à la catastrophe pour que le premier résultat de recherche renvoie vers le site officiel de BP: «Une simple recherche Google pour «oil spill» sort plusieurs milliers de résultats, mais le premier lien, souligné tout en haut de la page, est de BP. 'Apprenez-en plus sur les efforts de BP', peut-on lire sur le lien

Un porte-parole de BP a confié à ABC que la compagnie essaie d'attirer les internautes vers son site Internet mais a insisté sur le fait qu'elle était motivée par de bonnes raisons. «Nous avons acheté ces mots-clés sur des moteurs de recherche comme Google pour permettre aux gens d'en apprendre d'avantage sur nos efforts dans le golfe (du Mexique) et pour faire en sorte que les gens trouvent facilement les liens vers l'information sur les réclamations, à qui rapporter que du pétrole s'est retrouvé les plages et comment faire du bénévolat pour les opérations de nettoyage», a déclaré Toby Odone, porte-parole de BP.

«C'est une démarche très proactive pour la marque», analyse un expert en marketing. «S'ils n'achètent pas ce lien qui emmène vers leur message, ils laissent en quelque sorte la planète décider d'elle-même.» Et c'est bien la dernière chose que souhaite BP, notamment parce que selon un sondage récent, la planète (ou en tous cas la majorité des américains interrogés) pense que BP est coupable. Presque les trois quarts des personnes interrogées estiment que la marée noire est un désastre environnemental, et la majorité d'entre eux pense que la compagnie pétrolière devrait être poursuivie en justice. La population est même plus indignée par la marée noire (et par la réponse du gouvernement) qu'ils ne l'étaient par Katrina.

Mardi 8 juin au matin, les mots-clés sponsorisés semblaient avoir disparu de Google lorsqu'on fait la recherche sur les versions américaines et françaises du moteur de recherche.

[Lire l'article sur ABC News]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Photo  de Une : C. BARRIA / REUTERS

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte