Politique

Faut-il réformer la formule du débat d'entre-deux-tours de la présidentielle?

Temps de lecture : 2 min

Mercredi, Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont échangé sur le pouvoir d'achat, l'écologie ou encore la guerre en Ukraine. Une confrontation plus calme qu'en 2017.

Les deux candidats à l'élection présidentielle se sont retrouvés pendant presque trois heures mercredi soir pour le débat de l'entre-deux-tours.
Marine Le Pen, qui avait perdu son sang-froid en 2017 et était descendue ensuite de trois points dans les sondages, s'est montrée plus calme cette fois-ci. En face, Emmanuel Macron n'a cessé de ramener la conversation autour de l'infaisabilité du programme de la candidate RN. Les liens de cette dernière avec la Russie ont notamment été l'occasion d'un échange tendu. Néanmoins, le débat a connu le pire score d'audience de l'histoire de la Cinquième République avec 15,6 millions de téléspectateurs.

Faut-il réformer la formule du débat d'entre-deux-tours? Ce dernier va-t-il influencer les résultats dimanche? Certains sujets, comme la guerre en Ukraine, auraient-ils mérité plus de temps de discussion, voire un débat supplémentaire? Qui a été le plus convaincant pour les Français?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en discutent avec leurs invités Carole Barjon, éditorialiste politique à L'Obs, David Revault d'Allonnes, rédacteur en chef politique au JDD, et Pascal Jalabert, éditorialiste politique, dans «Politique», l'émission de France 24 en partenariat avec Slate.

Newsletters

La semaine imaginaire d'Élisabeth Borne

La semaine imaginaire d'Élisabeth Borne

Cette semaine, les plafonds de verre vont enfin exploser en confettis et même les champions de puzzle ne pourront pas les recoller.

La dose!

La dose!

Nouveau gouvernement: le moment de vérité

Nouveau gouvernement: le moment de vérité

Après la nomination d'Élisabeth Borne à Matignon, la formation du nouveau gouvernement ne devrait plus tarder à être annoncée.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio