Société

Pourquoi tout le monde devrait avoir un acolyte de bureau

Temps de lecture : 2 min

Et pourquoi votre boss a tout intérêt à encourager ce type de relations.

Selon l'institut Gallup, si 60% des employés ont un acolyte de bureau, alors les bénéfices de l'entreprise augmentent de 12%. | The Office via YouTube
Selon l'institut Gallup, si 60% des employés ont un acolyte de bureau, alors les bénéfices de l'entreprise augmentent de 12%. | The Office via YouTube

S'il est incontestable que le télétravail a quelques atouts –comme passer la journée en pyjama devant l'ordinateur– il a pu également rendre certains employés nostalgiques des joies de l'open-space, et surtout, des pauses café avec leur collègue préféré. Ainsi, pendant les confinements, pléthore de spécialistes des ressources humaines encourageaient les travailleurs à conserver un maximum de liens –fussent-ils virtuels– avec leurs collègues de bureau, car ces relations participaient au bien-être des employés.

Cette fois-ci, c'est Fast Company qui confirme que l'amitié au travail est bel et bien bénéfique. Le média explique d'abord avoir tenté de comprendre comment les travailleurs de la «première ligne» –ceux du domaine de la santé ou de l'éducation– avaient tenu le coup tout au long de la pandémie malgré des difficultés inhérentes à leur métier. L'une des raisons principales invoquées? Leurs collègues.

«Je ne peux pas vous dire à quel point je me suis appuyée sur mes amis tout au long de cette période», confie une infirmière d'un hôpital de la région de Boston. «Les journées étaient longues, le travail était compliqué, mais derrière les combinaisons de protection, je retrouvais les yeux de mes amis et je savais que tout irait bien.»

Si l'idée de soutien psychologique et émotionnel entre travailleurs de la première ligne en temps de pandémie semble logique, quid des employés d'autres domaines? Selon Fast Company, c'est le même fonctionnement: chaque personne a besoin «de se sentir écoutée, de pouvoir blaguer, et d'être soutenue».

C'est là que votre acolyte de bureau –«work BFF», en anglais– entre en scène. Cet ami vous permettrait à la fois de «stimuler votre créativité, de mieux accepter les changements et autres challenges», mais aussi et surtout de vous aider à réduire votre stress, et donc, plus généralement de diminuer les risques de burn-out, commente le média.

Une relation qui profite aussi à l'entreprise

Fast Company cite par ailleurs une étude réalisée par l'instut Gallup en 2018 qui révèle que «la qualité des relations au travail est une des considérations clés lorsque les employés ont des moments qui peuvent les inspirer à partir vers d'autres opportunités professionnelles». Une bonne ambiance et des liens forts repousseraient donc le départ de certains employés.

Le sondage révèle par ailleurs que si 60% des employés avaient un acolyte, la productivité au sein de l'entreprise serait accentuée. De plus, «les accidents au travail diminueraient de 36%, l'engagement des clients s'élève[rait] alors à 7%, et les bénéfices augmente[raient] de 12%».

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Alors la prochaine fois que votre boss vous demande d'arrêter de ricaner derrière votre ordinateur avec votre collègue de bureau préféré, dites-lui tout simplement que c'est pour le bien de l'entreprise.

Newsletters

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Deux sœurs, trois ans et quarante-et-un jours: guide de survie à Auschwitz-Birkenau

Rena et Danka sont au nombre des déportés ayant vécu le plus de temps dans le camp. Rena fut la première des «999 oubliées» à partager, soixante ans plus tard, son histoire inouïe.

Comment se faire de nouveaux potes après deux ans de pandémie?

Comment se faire de nouveaux potes après deux ans de pandémie?

Les confinements et la distanciation physique ont affecté nos capacités d'interaction sociale, et c'est bien normal.

Concours Créatrices d'avenir: donner aux femmes le goût d'entreprendre

Concours Créatrices d'avenir: donner aux femmes le goût d'entreprendre

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio