Monde

En Ukraine, les soldats russes piégeraient les cadavres avec des explosifs

Temps de lecture : 2 min

Alors que les troupes russes se retirent de certains fronts au nord, le président ukrainien Zelensky affirme que ces dernières laissent derrière elles des mines explosives cachées, notamment sur des cadavres.

L'intérieur d'une maison détruite dans le village de Lukianivka, près de Kiev, le 30 mars 2022. | Ronaldo Schemidt / AFP
L'intérieur d'une maison détruite dans le village de Lukianivka, près de Kiev, le 30 mars 2022. | Ronaldo Schemidt / AFP

Le 1er avril, alors que la guerre en Ukraine amorce une phase nouvelle, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a pris la parole dans une vidéo destinée à son peuple. Si ce dernier se félicite d'un «retrait lent mais perceptible» des troupes russes dans le nord du pays, il met avant tout en garde les habitants des régions concernées. Selon lui, les soldats russes auraient laissé derrière eux de nombreuses mines explosives cachées un peu partout, même dans les endroits les plus sordides.

«Ils ont miné tous ces territoires», met en garde le président, en évoquant les parcelles de terres ukrainiennes ravagées par la guerre et tout juste laissées à l'abandon par les soldats russes. «Ils ont miné les maisons, les équipements et même les cadavres des personnes tuées.». Au fil de son allocution, il implore les Ukrainiens vivant dans les zones libérées de patienter avant de sortir, le temps de s'assurer que les bombardements s'éloignent réellement, et que le terrain soit dégagé de ces explosifs.

La mise en place de tels dispositifs cachés sur des cadavres n'a pour l'instant été que peu documentée sur le terrain, explique le New York Post. En revanche, au fil de la prudente avancée des troupes ukrainiennes, on voit apparaître sur les réseaux sociaux de nombreuses vidéos montrant bel et bien l'importante présence de mines sur les routes libérées.

Déplacement à l'Est

Le retrait des troupes russes de certains fronts au nord de l'Ukraine coïncide avec les déclarations de Moscou qui présentait quelques jours auparavant sa volonté de concentrer ses forces à l'est du pays. Une pause opérationnelle qui n'a pour l'heure rien d'une désescalade, et qui annonce des combats d'autant plus intenses dans le Donbass et le Louhansk, ainsi que les régions limitrophes.

Sur le terrain, les forces ukrainiennes ont ainsi repris le contrôle d’une trentaine de localités autour de Kiev, mais aussi dans le sud de Tchernihiv. Les soldats russes auraient également quitté l’aéroport d’Hostomel, qui fut l’un des premiers lieux envahis par la Russie.

En plus de mines, les Russes laisseraient derrière eux les traces de crimes de guerre, rapporte la BBC. Sur une autoroute menant à Kiev et tout juste libérée, plusieurs corps abandonnés ont par exemple été volontairement incendiés a posteriori, dans ce qui semble être une tentative de faire disparaître des preuves, ajoute le média britannique. Parmi les cadavres identifiables, l'on retrouve notamment ceux d'un couple ukrainien dont la mort le 7 mars dernier avait été filmée par un drone de la Défense territoriale. Un meurtre de sang-froid perpétré par les soldats russes, qui n'avaient pas pris en compte les multiples signes de reddition lancés par le couple depuis leur voiture. À l'arrière, leur fils de 4 ans et une amie de la famille ont survécu et ont été libérés plus tard par l'armée russe.

Newsletters

109 animaux vivants retrouvés dans deux valises à l'aéroport de Bangkok

109 animaux vivants retrouvés dans deux valises à l'aéroport de Bangkok

Les bagages contenaient, entre autres, trente-cinq tortues, cinquante lézards et vingt serpents.

IVG, port d'armes... Les États-Unis sous le joug d'une minorité tyrannique

IVG, port d'armes... Les États-Unis sous le joug d'une minorité tyrannique

Le système politique américain favorise les conservateurs, même s'ils représentent 41 millions d'habitants de moins que les Démocrates. Une situation qui conduit à des mesures bien éloignées de ce que souhaite la population.

Inflation: le Royaume-Uni à deux doigts de l'explosion sociale

Inflation: le Royaume-Uni à deux doigts de l'explosion sociale

Le pays subit sa plus importante crise sociale et économique depuis les années 1950, du fait d'une inflation record, provoquant la colère des syndicats et de la population.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio