Politique

Marine Le Pen resserre l'écart dans les sondages: une alerte pour Emmanuel Macron ?

Temps de lecture : 2 min

Les sondages s'affolent et annoncent un duel féroce entre l'actuel président et la candidate du Rassemblement national.

À dix jours du premier tour de l'élection présidentielle, les chiffres de l'Ifop étonnent. Selon le dernier sondage de l'institut, l'écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen se resserre, Jean-Luc Mélenchon ayant pris la troisième place. Pendant ce temps, Valérie Pécresse et Éric Zemmour sont aux coude à coude à 10 et 11% d'intentions de vote. Ensuite, le reste des candidats oscillent entre 0,5 et 5%. Alors que l'attention est davantage tournée vers la perpétuelle crise sanitaire et la récente invasion de l'Ukraine par la Russie, la campagne présidentielle semble anesthésiée et l'opinion des Français s'en ressent.

À quelques points d'écart, Marine Le Pen garde le cap dans sa course contre Emmanuel Macron. Malgré le lancement fracassant d'Éric Zemmour dans la campagne, qui l'a quelque peu déstabilisée, la présidente du Rassemblement national a retrouvé une certaine stabilité dans les intentions de vote des Français. D'après les sondages du deuxième tour de l'Ifop, les chiffres sont nettement plus serrés qu'en 2017, à 54% contre 46% –avec Emmanuel Macron comme vainqueur.

Où en est l'opinion des Français? Y a-t-il une mise en tension pour mobiliser l'électorat? Marine Le Pen représente-t-elle une menace à la victoire présumée d'Emmanuel Macron? Jean-Luc Mélenchon pourrait-il atteindre le second tour?

Roselyne Febvre en discute avec ses invités, Frédéric Dabi du groupe Ifop, Carole Barjon de L'Obs et David Revault d'Allonnes du Journal du Dimanche dans l'émission «Politique» de France 24, en partenariat avec Slate.

Newsletters

États-Unis: les failles de la proposition de loi pour un droit fédéral à l'IVG

États-Unis: les failles de la proposition de loi pour un droit fédéral à l'IVG

Fruit d'un travail conjoint entre le sénateur démocrate Tim Kaine et la sénatrice républicaine Susan Collins, cette proposition bipartisane est notamment rejetée par la sénatrice progressiste Elizabeth Warren.

Le PS tente de s'affranchir de LFI à l'Assemblée nationale, la preuve en chiffres

Le PS tente de s'affranchir de LFI à l'Assemblée nationale, la preuve en chiffres

La session extraordinaire du Parlement a mis en évidence les velléités d'indépendance du groupe socialiste par rapport au cartel électoral initié par Jean-Luc Mélenchon.

Jusqu'au-boutisme

Jusqu'au-boutisme

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio