Société

La peine de mort coûte cher

Temps de lecture : 2 min

Le Nouveau Mexique abolit la peine capitale

Le gouverneur du Nouveau-Mexique Bill Richardson a aboli la peine de mort dans son Etat. Le Nouveau-Mexique est le 15e Etat des Etats-Unis à renoncer à la peine capitale. New York l'a abolie en 2007. Une dizaine d'autres envisage cette possibilité. En cette période de crise, l'abolition de la peine de mort est un argument économique; il est plus onéreux de condamner un criminel à la peine capitale, raconte l'enquête de RFI, que de le garder en prison à perpétuité. Un paradoxe qui s'explique par les frais engagés lorqu'il y a condamnation à mort; la prodécure est plus longue (minimum dix ans entre la condamnation et l'exécution du condamné), un avocat commis d'office doit être rémunéré par l'Etat, des éléments qui expliquent le coup dispropotionné du système.

Aux Etats-Unis, 3.200 détenus sont dans les couloirs de la mort dans les 35 Etats sur 50 où la peine de mort est encore autorisée.

CD

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Crédit photo; manifestation contre la peine de mort, World Coalition CC (Creative Commons) / FLICKR

En savoir plus:

Newsletters

Pourquoi avons-nous des chiens?

Pourquoi avons-nous des chiens?

Deux études scientifiques viennent d'éclairer les débuts de l'amitié entre notre espèce et les loups.

Soirées à la maison, bamboches clandestines, apéros sauvages... La fête se réinvente au temps du Covid

Soirées à la maison, bamboches clandestines, apéros sauvages... La fête se réinvente au temps du Covid

Dans les lieux clandestins, sur le trottoir ou en appartement, la bamboche ne semble pas terminée, même si elle n'est plus tout à fait la même. De quoi vraiment changer et mieux revenir?

D'où vient l'obsession des hommes pour des abdos parfaits?

D'où vient l'obsession des hommes pour des abdos parfaits?

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, elle n'est pas liée au culte de la performance de la décennie 1980.

Newsletters