Politique / Culture

Les chaînes du monde entier s'arrachent la série qui a rendu célèbre Volodymyr Zelensky

Temps de lecture : 2 min

«Serviteur du peuple» risque d'être diffusée ou rediffusée dans bon nombre de pays.

Vassili Holoborodko (Volodymyr Zelesnky), président fictif de la série Serviteur du peuple. | Capture d'écran KinoGuru via YouTube
Vassili Holoborodko (Volodymyr Zelesnky), président fictif de la série Serviteur du peuple. | Capture d'écran KinoGuru via YouTube

En France, elle est disponible grâce à Arte. Mais la série Serviteur du peuple n'est pas visible dans tous les pays. Cela pourrait cependant changer sous peu: le programme qui a popularisé un acteur nommé Volodymyr Zelensky a toutes les chances d'arriver bientôt sur les écrans du monde entier –ou presque. Dans les trois saisons de la série, diffusées entre 2015 et 2019, l'actuel président ukrainien incarne un professeur d'histoire bien sous tous rapports, qui est élu à la tête de l'État alors que rien ne l'y destinait.

Les observateurs expliquent que c'est la renommée galopante de Zelensky qui lui a donné des idées présidentielles et qui lui a permis d'asseoir sa popularité. Son parti, fondé en 2016 sous le nom de Parti du changement décisif, a d'ailleurs été rebaptisé Serviteur du peuple en mars 2018.

D'après Quartz, les ventes internationales de la série connaissent un essor spectaculaire depuis quelques jours. C'est ce que révèle Nicola Söderlund, de la société de distribution Eccho Rights, qui ajoute que «si le scénario auquel Zelensky et les Ukrainiens doivent faire face est bien plus sombre et effroyable que celui de cette série comique, il y a des parallèles évidents».

Allô Netflix?

Récemment, sur les réseaux sociaux, on a vu ressurgir des extraits de Serviteur du peuple, postés par des internautes souhaitant mettre en lumière les points de convergence de la série avec la réalité. Dans l'un d'entre eux, le président Vassili Holoborodko (joué par Zelensky) reçoit un appel d'Angela Merkel, qui lui propose de rejoindre l'Union européenne.

Le chef de l'État finit par réaliser qu'il s'agissait en fait d'une erreur, et que la chancelière allemande (de l'époque) souhaitait en fait contacter le président du Monténégro. Cette semaine, l'Ukraine a justement déposé une demande officielle d'adhésion à l'UE.

La chaîne britannique Channel 4 commence à diffuser la série la dimanche 6 mars, et ce n'est qu'un début. Cela devrait bientôt être également le cas dans certains pays du Moyen-Orient, mais aussi en Grèce, en Roumanie, en Bulgarie, en Moldavie, en Estonie, en Finlande, en Géorgie...

Quant aux États-Unis, ils se font attendre: si la série était auparavant diffusée par Netflix, ce n'est plus le cas, et la plateforme ne semble pas encore disposée à remettre la série en ligne. Contacté par Quartz, Netflix ne s'est pas encore exprimé sur le sujet. En attendant, les deux premières saisons sont disponibles sur YouTube avec des sous-titres anglais.

Newsletters

L'Assemblée 2022 nous ressemble, mais qu'y gagne la démocratie?

L'Assemblée 2022 nous ressemble, mais qu'y gagne la démocratie?

[TRIBUNE] Les citoyens veulent être écoutés. C'est pour cela qu'ils ont élu, en juin, des députés qui connaissent la rue. Mais est-ce suffisant pour garantir le bon fonctionnement de la vie parlementaire?

Éric Coquerel à la tête de la Commission des finances: à quoi faut-il s'attendre?

Éric Coquerel à la tête de la Commission des finances: à quoi faut-il s'attendre?

L'élection du député LFI à un des postes les plus stratégiques de l'Assemblée nationale ne laisse pas de marbre une partie de la sphère politique.

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

Mon Europe à moi: «Je souhaite que l'UE ait plus de poids en matière de diplomatie»

L'Union européenne a beau avoir un haut représentant aux affaires étrangères, elle reste peu audible sur la scène internationale.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio