France

L'Ile de France traque les paradis fiscaux

Temps de lecture : 2 min

Europe Ecologie avait promis pendant la campagne des régionales que ses élus prendraient des mesures pour «faire des régions des outils efficaces dans la lutte contre les paradis fiscaux». Le projet est en passe de se concrétiser puisque, repris par le président PS du Conseil Régional Jean-Paul Huchon, il a été validé mercredi.

Selon lefigaro.fr, il s'agit d'une «première mondiale»:

Le conseil régional demandera chaque année à ses partenaires financiers un bilan de leurs activités et leurs liens avec les 18 Etats non-coopératifs listés par le gouvernement.

«Chiffre d'affaires, effectifs, impôts, taxes versées»... Selon Liberation.fr, tout sera passé au peigne fin et consigné dans un reporting des activités dans ces 18 pays, considérés comme des paradis fiscaux.

Présidente d'Europe Ecologie, Cécile Duflot, avait, pendant la campagne, pointé du doigt les activités de BNP Paribas «dans les îles Caïmans, Jersey et Guernesey ou Hong-Kong». Elle souhaite voir s'amorcer un cercle vertueux dans les autres collectivités, avant une possible application de la loi «aux entreprises».

[Lire l'article sur liberation.fr, celui du figaro.fr]

Photo: contrôle des billets, Reuters/ Stefano Rellandini

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI: Woerth: «Que les évadés fiscaux lèvent le doigt» et Le billet de 500 euros est-il une arme?

Newsletters

Retrait des voyageurs

Retrait des voyageurs

Site classé

Site classé

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

Jacques Chirac, l'homme qui n'assumait pas d'être de droite

On a voulu faire passer l'ancien président pour un radical de Corrèze mais son inconscient est de droite. Pour le meilleur et pour le pire.

Newsletters