Arrêt de la cigarette: comment tenir?
Société

Arrêt de la cigarette: comment tenir?

Temps de lecture : 3 min
Slate.fr

Parmi toutes les bonnes résolutions que vous avez prises en ce début d’année, la diminution voire l'arrêt de votre consommation de tabac figurait peut-être en bonne place.

C’est décidé: en 2022, j’arrête de fumer!

Le commencement d’une nouvelle année est l’occasion de se fixer des objectifs personnels, comme se défaire de certaines mauvaises habitudes. Vous avez ainsi débuté l’année plein d’entrain, convaincu que 2022 serait enfin l’année de votre sevrage tabagique!

Plusieurs semaines sont passées, emportant peut-être avec elles une partie de votre belle motivation. Ce ne sont pourtant pas les arguments qui manquent: la nocivité du tabac sur la santé est bien connue, et son prix ne cesse d’augmenter. Malgré tout, il reste très difficile de réussir son sevrage tabagique. Mais pourquoi est-il si dur de tenir sa résolution et de définitivement se libérer du tabac?

Plusieurs facteurs sont à l'œuvre ici: la forte dépendance physique induite par la nicotine, mais aussi l’habitude, la cigarette est souvent intégrée à une routine et associée à des moments de convivialité. Les tentations et les risques de rechutes sont donc nombreux.

La motivation seule ne suffit donc pas: la mise en place d’une vraie stratégie est indispensable pour réussir son sevrage.

La cigarette électronique: une alliée efficace

Selon votre consommation de tabac, des étapes seront peut-être nécessaires. Pour un gros fumeur par exemple, l’arrêt brutal de la cigarette du jour au lendemain aura de grandes chances de se solder par un échec. Une diminution progressive est à privilégier. La cigarette électronique peut alors être une alliée efficace lors de moments critiques comme la pause cigarette entre collègues ou le verre en terrasse.

C’est cette approche qui a permis à Antoine de tenir malgré les difficultés. Ce graphiste de 28 ans a progressivement arrêté la cigarette, après de nombreuses tentatives infructueuses. Le fait de sortir avec des amis fumeurs ne l’aidait pas. Et il fumait énormément devant son ordinateur chez lui, quand il travaillait.

Suivant les conseils d’un proche, il fait l’acquisition d’un pack cigarette électronique pour débutant. «J’ai d’abord choisi un pod facile d’utilisation et débuté avec un e-liquide goût tabac. J’ai ensuite essayé d’autres saveurs puis j’ai adapté peu à peu le taux de nicotine de mes e-liquides», explique le jeune homme.

Comme Antoine, plus de 700.000 fumeurs ont arrêté la cigarette via le vapotage.

Crédit photo: bodiaphoto/AdobeStock

Pour sa santé et son plaisir

Patrice, lui, a fumé pendant plus d’une quarantaine d'années. Chaque nouvel an, il faisait la promesse d’arrêter de fumer à ses deux enfants. Sans vraiment s’y mettre. Il a fini par tester la vapote et a complètement délaissé le tabac. «Je fumais parfois jusqu’à deux paquets par jour», confie le sexagénaire.

Il donne ses conseils: «Il ne faut pas lésiner sur le taux de la nicotine au début, qui est addictive mais pas nocive - quitte à baisser la dose plus tard - sinon on a vite envie de s’en griller une. Et, pour moi, la majorité des échecs avec le vapotage vient d’une cigarette électronique achetée au rabais, qui sera parfois inadaptée. Ça peut aussi venir d'un e-liquide mal choisi.»

Il a bien eu l’envie de reprendre, mais a réussi à chaque fois à lister les désavantages de fumer du tabac. «Ce que j’aimais bien, c’était m’offrir quelque chose que je faisais correspondre en prix aux deux paquets de cigarettes par jour que je n’avais pas fumés. Par exemple, un super plat au restaurant». Pour le sexagénaire, il est important de se rappeler chaque jour qu’on fait ça «pour son bien». «Et puis chacun son rythme, moi, j’ai mis des années», conclut-il en riant.

Procéder par étapes

Pour Antoine comme pour Patrice, la clé du succès a été de prendre le temps et de procéder par étapes, car l’envie de fumer ne s’envole pas au bout de quelques jours. Ne pas oublier pourquoi on le fait et bien choisir sa cigarette électronique sont deux éléments qui jouent un rôle important dans le processus de sevrage. Le but avec ce genre de matériel, expliquent nos deux témoins, est de pouvoir déterminer la dose de nicotine dont on a besoin, avant de progressivement la faire baisser, pour éviter les effets de manque.

Pour augmenter les chances de succès, d’autres solutions complémentaires existent à base de substituts nicotiniques se déclinant sous diverses formes: des gommes, des patches ou des sprays qui peuvent être utilisés en complément de la cigarette électronique, chez les gros fumeurs, à l’image de Patrice.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels de santé. Car n’oublions pas: chaque année, le tabagisme tue près de 75.000 personnes en France.

Crédit photo: pexels

En savoir plus:
La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La propriétaire du lieu a volontairement inondé le terrain.

Air Prudence

Air Prudence

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans cet embrouillamini au milieu de querelles de pouvoir, on a quelque mal à s'y retrouver.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio