Culture

Le Trivial Pursuit est orphelin

Temps de lecture : 2 min

Question pour un camembert marron: quel est le nom du créateur du Trivial Pursuit décédé lundi 31 mai 2010?

Si vous n'avez pas répondu Chris Haney, pas de claquos! Chris Haney, 59 ans, est décédé lundi, et à votre décharge, il n'y a pas grand chose dans la presse française sur le co-inventeur du jeu qui a passionné et enflammé un grand nombre de soirées des années 80. Heureusement, il y a le Canada, son pays natal, où l'on se souvient qu'avec Scott Abbott, lui aussi Canadien, il avait créé ce jeu de plateau en 1979, avant de le mettre en vente en 1981. Pour la petite histoire, l'idée avait mûri dans la tête de ces deux journalistes, l'un pour la Montreal Gazette, l'autre pour Canadien Press, autour d'une partie de Scrabble.

En l'espace de quelques heures, ils étaient devenus quasiment milliardaires et les ennemis de toute une tripotée de joueurs torturés par leurs devinettes (pour ceux qui auraient zappé 30 ans de soirées, les règles du jeu sont ici, les engueulades qui vont avec bien résumées par cet épisode de Seinfeld). Pour en arriver là, ils ont d'abord rassemblé 32 — ou 34 selon les sources — micro-investisseurs à 1.000 dollars chacun pour concevoir la version de test, puis lancer les premières 1.100 copies du jeu à 15$ pièce, raconte The Globe&Mail, en novembre 1981.

Haney quitte alors son job d'iconographe et s'expatrie en Espagne pour chercher les premières questions, rappelle The Telegraph. Le succès ne fut pas immédiat et il fallu attendre deux ans pour que les ventes décollent. Il devient, pour le magazine «Time» le plus grand phénomène dans l'histoire du jeu, un des plus grand succès à l'export pour un bien culturel canadien, dira le National Post. «Il ne doit pas y avoir un chalet ou un cabanon au Canada sans qu'un copie du Trivial Pursuit ne prenne la poussière sur une étagère», ironise le quotidien. Qui rappelle qu'avec le succès sont venues les accusations de plagiats.

Depuis, plus de 100 millions de jeux ont été vendus dans 26 pays. Question verte: combien les droits du Trivial Pursuit ont-ils été vendus en 2008, à la firme Hasbro?

Réponse: pour 80 millions de dollars.

Lire l'article complet du Globe&Mail et celui du Telegraph

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi la France n’est pas encore fan des WC «à la japonaise»

Pourquoi la France n’est pas encore fan des WC «à la japonaise»

Les toilettes «à la japonaise» portent mal leur nom: elles sont nées en Suisse. Mais que la douchette ait fait des adeptes au Japon et qu'elle peine à s’implanter en Europe n’a rien d’étonnant.

«Une affaire de famille», bricolage de survie en or fin

«Une affaire de famille», bricolage de survie en or fin

Le nouveau film de Kore-eda accompagne avec verve et émotion les membres d'une «famille» précaire, mais inventant en marge des lois et des normes sa propre façon d'exister.

Neuf ans avant «Vendredi 13», un tueur pourchassait déjà ses victimes dans les bois

Neuf ans avant «Vendredi 13», un tueur pourchassait déjà ses victimes dans les bois

Pour décrypter le slasher américain «Vendredi 13» (1980), c’est vers le septième art transalpin qu’il faut lorgner, du côté du maître du giallo Mario Bava.

Newsletters