Société / Économie

Peut-on vraiment acheter une maison en cessant de dépenser de l'argent en loisirs?

Temps de lecture : 2 min

Une présentatrice télé britannique affirme que les jeunes pourraient y arriver s'ils ne dépensaient pas autant d'argent dans Netflix et des vacances.

Les jeunes bénéficiant d'une aide financière de leurs parents ont plus de chance d'avoir leur propre maison avant 30 ans. | Maria Ziegler via Unsplash
Les jeunes bénéficiant d'une aide financière de leurs parents ont plus de chance d'avoir leur propre maison avant 30 ans. | Maria Ziegler via Unsplash

L'abonnement Netflix, des cafés lattés à 7 euros, des voyages par-ci par-là... Le budget de certains jeunes fait la part belle aux loisirs loin d'être indispensables. D'après la présentatrice de télévision britannique Kirstie Allsopp, il suffirait à la jeunesse d'arrêter ce type de dépenses pour pouvoir s'acheter une maison. Les bas salaires et les prix parfois astronomiques de l'immobilier n'entrent pas dans son équation, ironise Vice.

L'idée que les jeunes pourraient rapidement devenir propriétaires s'ils cessaient de dépenser leur argent dans des petits (ou gros) plaisirs n'est pas neuve. Sauf qu'en réalité, à l'heure actuelle en Angleterre, les économies demandées pour un acompte immobilier s'élèvent à 25.000 livres (environ 30.000 euros), soit 10% du prix moyen d'une maison. Pour économiser cette somme, vous n'avez qu'à vous priver d'abonnement Netflix Premium environ 148 ans!

Un mal pour l'économie britannique

Mais que se passerait-il si les jeunes appliquaient les conseils de Kirstie Allsopp? Vice est allé poser la question à des analystes financiers et à des économistes. Selon ces derniers, une réduction extrême des «petites dépenses» pourrait nuire à l'économie britannique. Une analyste affirme que toute réduction «significative» des dépenses de services –qui comprennent les loisirs et la vente au détail– aurait un impact sur le pays tout entier. Les industries de services représentent en effet 80% de la production économique totale du Royaume-Uni, et 82% de l'emploi.

«Si un segment de la société cessait de dépenser entièrement en non-essentiels et économisait plutôt chaque centime, cela aurait un impact sur l'économie, assure l'analyste. Les secteurs de l'économie qui dépendent d'une clientèle jeune pourraient faire face à des problèmes de survie, mais chaque entreprise serait [de toute façon] touchée.»

Même en mettant de côté 15% de leur salaire net chaque mois, les jeunes d'aujourd'hui devraient économiser deux fois plus longtemps que ceux des années 1990-2000 pour pouvoir s'offrir un bien immobilier standard. «Si vous visez un acompte de 20%, il faudrait environ neuf ans et demi à un nouvel acheteur pour acquérir une propriété. Alors que si vous regardez en arrière en 2001, c'était cinq ans», assure Robert Gardner, économiste en chef à Nationwide.

En réalité, il est peu probable que les jeunes qui se serrent la ceinture provoquent un effondrement économique, car ils dépensent déjà la plus petite proportion de leurs revenus pour des choses non essentielles. La plus grosse part de leur argent est engloutie par les coûts de logement et d'autres dépenses essentielles. Épargner pour un acompte comme le suggère la présentatrice télé reviendrait donc tout simplement à réduire les dépenses vitales. En revanche, et sans grande surprise, des recherches de la Resolution Foundation ont révélé que les jeunes qui peuvent compter sur leur famille ont plus de chance de posséder leur propre maison avant leurs 30 ans.

Newsletters

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

Qui est la pire femme nazie de l'histoire?

«L'ange blond d'Auschwitz», Irma Grese, était connue pour son sadisme envers les prisonniers d'Auschwitz. Mais d'autres femmes ont laissé libre court à leurs envies meurtrières sous le régime nazi.

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

Vous voulez vivre longtemps? Soyez optimiste

De récentes études analysent le pourquoi du comment voir le verre à moitié plein permet d'augmenter son espérance de vie et d'être en meilleure santé.

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Au Québec, tout le monde déménage le même jour. Idée de génie ou malédiction?

Plus de 200.000 foyers se déplacent le 1er juillet. Une tradition vieille de 270 ans, malgré un changement de date en cours de route.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio