France

Une première en 65 ans: le Secours populaire contraint de fermer ses portes

Temps de lecture : 2 min

C'est une première pour le Secours populaire français: son antenne à Angers a dû fermer ses portes «faute de moyens suffisants», et ce «pour une durée indéterminée», rapporte le Parisien. Stéphane Lepage, secrétaire départemental du SPF justifie cette fermeture contrainte:

Nous n'arrivons plus à faire face à la demande. Nos 75 bénévoles sont débordés, ils craquent, d'autant qu'ils n'ont presque plus rien à distribuer. En 2009, nous avons distribué 1.700 aides alimentaires entre janvier et avril. Cette année, le chiffre a quasiment triplé sur la même période.

En cause, la crise, l'augmentation de la précarité, et l'afflux de demandeurs d'asile à Angers, principalement originaires du Soudan et d'Eryhtrée.

Le Secours populaire attend que le préfet de Maine-et-Loire «prenne des mesures particulières» et déplore que les associations soient les seules à répondre aux besoins alimentaires et vestimentaires de la population. En espérant que cette fermeture soit «la première et la dernière» dans l'Hexagone.

[Lire l'article du Parisien]

Photo: C'est Noël/jfgornet via Flickr CC License by

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr



Newsletters

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

Avec Monique Villemin, un personnage-clé de l'affaire Grégory disparaît

La grand-mère du petit garçon est décédée le 19 avril à l'âge de 88 ans. A-t-elle emporté le secret dans sa tombe?

Ensemble

Ensemble

Lentement mais sûrement pas

Lentement mais sûrement pas

Newsletters