Société

Les biais de confirmation sont de puissants moteurs du complotisme

Temps de lecture : 2 min

Notre esprit a bien du mal à accepter ce qui vient mettre à mal nos certitudes.

Mettre à l'épreuve nos certitudes biaisées par ce que l'on considère comme acquis permet un meilleur rapport aux autres. | CDD20 via Pixabay
Mettre à l'épreuve nos certitudes biaisées par ce que l'on considère comme acquis permet un meilleur rapport aux autres. | CDD20 via Pixabay

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Pourquoi certains gens croient fortement aux théories complotistes?»

La réponse de Agathe Brillant:

Avant de me renseigner et d'en connaître plus sur cette notion, je n'avais pas conscience d'à quel point notre cerveau nous joue des tours, nous illusionne par confort et par peur de confrontation interne avec nos idées, nos croyances, car cela viendrait heurter trop profondément nos acquis, nos certitudes, nos bases. Bouleverser le fondement de nos êtres. C'est fascinant de voir à quel point notre subjectivité nous aveugle… Les biais cognitifs sont des mécanismes de pensée qui raccourcissent notre réflexion, par gain de temps, quand on est confrontés à des situations qui se ressemblent, et expliquent les amalgames qu'on va effectuer.

Il est intéressant de noter que notre cerveau y a recours pour conserver son énergie. Clairement, il est beaucoup plus simple de ne jamais remettre ses idées en cause, et de les considérer comme vérités. Tous ces mécanismes se jouent lorsqu'on est sûr de quelque chose et, comme par magie, nous allons surestimer tout ce qui va confirmer notre théorie et sous-estimer tout ce pourrait l'infirmer.

C'est le principal moteur des théories complotistes ou conspirationnistes: «Tout ce qui vient mettre à mal mes certitudes ne peut être que la preuve du complot.» Je pense que c'est une évolution et une révolution personnelle que d'avoir conscience de ces biais cognitifs, qui nous concernent tous.

Le doute raisonnable

Dorénavant, je mets mes certitudes en doute en permanence. Surtout celles qui s'imposent en mon esprit en trois minutes. Celles-ci sont souvent issues de biais de confirmation. Je m'évertue à chercher les contre-exemples, à étirer mon avis dans tous les sens, à devenir mon propre avocat de l'accusation et de la défense.

Ce doute raisonnable, qui met à l'épreuve nos certitudes biaisées par ce que l'on considère comme acquis, permet un meilleur rapport aux autres. Ne pas s'enfermer dans un jugement péremptoire sur quelqu'un, enlever ses propres lunettes de soleil mentales permet de gagner en objectivité.

Quand on discute avec un complotiste, il y a très souvent ce mépris sous-jacent, cette arrogance ou sentiment de supériorité qui empêche tout échange constructif: «Vous êtes tous des moutons, des endormis. Moi je suis réveillé, vous n'avez rien compris.» Que de l'ego nimbé de biais de confirmation. En effet, ces personnes se sentent investies d'une vérité qui ne s'offrirait qu'à elles, et n'entendent ni raison, ni faits avérés. Discutez avec un antivax par exemple, et vous serez rapidement catalogué de mouton à la solde de BFMTV, ignorant du Big Pharma, naïf crétin au mieux.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Les biais de confirmation et une croyance erronée d'être «au-dessus de la masse», sont les facteurs explicatifs des mécanismes complotistes à l'œuvre, à mon sens. Le cerveau humain est décidément fascinant.

Newsletters

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La maison des Télétubbies détruite à cause de fans trop intrusifs

La propriétaire du lieu a volontairement inondé le terrain.

Air Prudence

Air Prudence

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

Affaire Damien Abad: plus glauque, tu meurs

[BLOG You Will Never Hate Alone] Dans cet embrouillamini au milieu de querelles de pouvoir, on a quelque mal à s'y retrouver.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio