Santé

Pour poursuivre sa stratégie «zéro Covid», Hong Kong part à la chasse aux hamsters

Temps de lecture : 2 min

Onze animaux venus des Pays-Bas ont récemment été testés positifs au virus.

Cet homme, photographié le 19 janvier 2022, fait partie des membres de la communauté qui cherche à sauver les hamsters des autorités hongkongaises. | Bertha Wang / AFP
Cet homme, photographié le 19 janvier 2022, fait partie des membres de la communauté qui cherche à sauver les hamsters des autorités hongkongaises. | Bertha Wang / AFP

Pour éviter tout contamination par le Covid-19, Hong Kong a mis en place un protocole draconien qui a déjà fait couler pas mal d'encre par ses aspects liberticides. Mais comme maîtriser les flux humains ne semble plus suffisant pour circonscrire totalement le virus, les dirigeants de la perle de l'Orient ont décidé de passer à la vitesse supérieure et de s'attaquer au cas des hamsters.

Les autorités hongkongaises viennent en effet de demander aux animaleries et aux propriétaires d'animaux domestiques de leur confier les hamsters fraîchement acquis. Préoccupé par les onze cas de Covid constatés chez les hamsters d'une seule et unique boutique d'animaux, Hong Kong espère récupérer ainsi l'ensemble des petites bêtes qui faisaient partie de la même expédition. En tout, raconte Quartz, le gouvernement souhaite mettre la main sur 2.000 hamsters, arrivés des Pays-Bas au mois de décembre.

Tout import de hamsters vient d'être interdit par la loi, et tous les membres de cette espère ayant été amenés à Hong Kong après le 22 décembre doivent également faire l'objet d'une confiscation. Au Centre for Animal Health and Welfare (CAHW), officine de l'université de Hong Kong qui s'occupe de la santé et du bien-être animal, on a pourtant averti que le virus ne restait dans les sécrétions de ces animaux que pendant trois à six jours, et que le risque de transmission vers les humains était «négligeable».

S.O.S. hamsters en détresse

«Nous enjoignons les propriétaires à ne pas paniquer, à ne pas abandonner leurs animaux, et à s'en tenir aux règles normales de l'hygiène au moment de les manipuler», peut-on lire dans une déclaration publiée sur Twitter par le CAHW.

Des bénévoles ont mis en place toute une organisation visant à récupérer les hamsters dont leurs propriétaires souhaitaient se séparer, estimant qu'il valait mieux recueillir les animaux plutôt que de laisser les citoyens hongkongais les abandonner n'importe où, voire opter pour une solution plus radicale. Mais le gouvernement a d'ores et déjà indiqué que ce genre d'initiative serait immanquablement signalé à la police.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Tandis que des pays comme comme la Nouvelle-Zélande ou encore Singapour, réputés il y a peu pour leur absence de malades du Covid, apprennent progressivement à vivre avec le virus, Hong Kong continue à lutter obstinément contre le Covid-19, quitte à se vautrer dans l'absurde. Pas d'écoles, pas de restaurants, pas de salles de sport, des vols réduits et très surveillés, trois semaines de quarantaine en arrivant sur les lieux... la politique anti-Covid est stricte, elle porte ses fruits, mais l'affaire des hamsters montre que les autorités hongkongaises n'ont pas de limite. Ce qui est tout de même assez effrayant.

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Parents et médecins ne cessent de tirer la sonnette d'alarme face à une situation qui s'aggrave.

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio