Culture

Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?

Temps de lecture : 2 min

Un scénariste et romancier répond.

Il faut plus de talent pour ne parler de rien que pour raconter une magnifique enquête policière. | Brad Neathery via Unsplash
Il faut plus de talent pour ne parler de rien que pour raconter une magnifique enquête policière. | Brad Neathery via Unsplash

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Comment écrire un roman quand on n'a pas d'histoire à raconter?»

La réponse de Didier Ernotte:

Excellente question, plus subtile qu'il n'y paraît. Je vais donc tenter d'apporter une réponse en tant qu'auteur.

Tout d'abord, il n'est pas nécessaire d'avoir quelque chose à dire pour écrire et heureusement! Prenons par exemple la poésie, des vers qui sans raconter véritablement une histoire, sans donner une opinion sur le monde et ses mystères, peuvent en tous cas donner de l'émotion sur des choses insignifiantes (le temps, l'humeur du jour, etc.).

Ensuite, il y a ce que j'appelle les «presque tout sur presque rien», ces auteurs capable d'écrire presque tout sur n'importe quel sujet. Jean d'Ormesson en est un remarquable exemple. Dans son livre Presque rien sur presque tout, il parle de la création de l'univers de manière très légère, complètement romanesque, mais aussi de son chat, et d'autres sujets n'ayant rien à voir les uns avec les autres.

Style et plaisir

Croyez-moi, il faut plus de talent pour ne parler de rien que pour raconter une magnifique enquête policière. Puisqu'il n'y a pas de contenu, il faut palier par un contenant, prenant, beau à lire, subtil comme une caresse littéraire.

Prenons Amélie Nothomb. Lisez son tout premier livre (Hygiène de l'assassin). C'est une histoire complexe, longue, bien écrite mais qui raconte vraiment une histoire. Prenez ses romans plus récents et vous comprendrez. Dans ses derniers romans, elle raconte de moins en moins quelque chose mais son style, son phrasé, sa structure sont une véritable dentelle de Bruges.

Sans aller d'ailleurs aussi loin, regardez les membres de Quora qui se spécialisent dans les réponses sur les tranches de vie ou les moments humains. Que racontent-ils? Rien de bien lourd, pas de contenu qui vous offre un savoir théorique ou académique. Non: ils vous offrent du plaisir, de l'humour, en donnant avec plus ou moins de talent leur opinion sur les petites choses du vaste monde.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Donc en conclusion: si vous avez envie d'écrire et que vous n'avez rien à dire, FAITES-LE! Mais attention, faites-le bien et offrez-nous du plaisir.

Newsletters

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Festival de Cannes, jour 8: «De humani corporis fabrica», à corps perçus

Entièrement tourné à l'hôpital, le film de Lucien Castaing-Taylor et Véréna Paravel invente de nouvelles possibilités de voir ce qu'est chacun de nous, physiquement et comme être social, grâce à des approches inédites et à un sens fulgurant de la beauté.

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

«Les Crimes du futur» de Cronenberg n'est pas le choc annoncé

Loin des rumeurs de film scandaleux, le nouveau film de David Cronenberg est une œuvre de science-fiction plutôt méditative… et incomplète.

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Le film de Cristian Mungiu déploie dans toute son ampleur un constat que décrivent aussi plusieurs autres films du festival, dont deux beaux films portugais étrangement similaires, «Alma Viva» et «Restos do Vento».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio