Sciences

Et si votre œil révélait la date de votre mort?

Temps de lecture : 2 min

Une intelligence artificielle étudie l'association entre l'âge rétinien et la mortalité.

Notre âge biologique pourrait être déterminé par un examen de notre rétine. | Bacila Vlad via Unsplash
Notre âge biologique pourrait être déterminé par un examen de notre rétine. | Bacila Vlad via Unsplash

L'œil fascine une nouvelle fois les scientifiques par sa complexité. Effectuer une scintigraphie –un examen qui sert à analyser les organes et leur fonctionnement grâce à une caméra spécifique– du globe oculaire pourrait permettre au corps médical de détecter les personnes chez qui le vieillissement est plus rapide, donc plus à risque d'une mort prématurée.

D'un individu à un autre, le processus de vieillissement peut varier. Mais inspecter la rétine est la meilleure façon de connaître l'âge biologique réel. Ce dernier correspond à l'âge de notre corps, à l'inverse de l'âge physiologique (l'âge que nous connaissons, chronologique). Il est soit plus jeune que notre âge, ce qui signifie une très bonne santé, soit plus vieux, ce qui révèle que l'usure du corps est plus importante que celle des autres personnes du même âge, soit beaucoup plus vieux –dans des cas de maladies incurables, par exemple.

La rétine, «fenêtre des maladies neurologiques»

Une intelligence artificielle a été développée au Royaume-Uni pour tenter de prédire les années qu'il reste à vivre à un patient en analysant son œil. Elle a examiné des images de fond d'œil de 47.000 adultes pour étudier l'association entre l'âge rétinien et la mortalité. D'après le site Science Alert, «si l'algorithme prédit que la rétine d'une personne est d'un an plus âgée que son âge réel, son risque de décès, quelle qu'en soit la cause, au cours des onze années suivantes, augmente de 2%. Dans le même temps, son risque de décès d'une cause autre que les maladies cardiovasculaires ou le cancer augmente de 3%.»

Cependant, les scientifiques ne comprennent toujours pas le lien biologique entre l'œil et le vieillissement prématuré d'un individu. L'explication résiderait peut-être dans la sensibilité de la rétine, et la présence de nerfs et de vaisseaux sanguins qui révélerait l'état de santé vasculaire et cérébrale.

D'après leurs travaux, les cellules présentes à l'arrière de l'œil pourraient prédire l'apparition de certaines maladies cardiovasculaires et rénales. «L'association significative entre l'âge de la rétine et la mortalité non cardiovasculaire/non cancéreuse, ainsi que les preuves croissantes du lien entre l'œil et le cerveau, peuvent étayer l'idée que la rétine est la “fenêtre” des maladies neurologiques», précisent les auteurs de l'étude.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

La rétine peut être facilement examinée par les intelligences artificielles. En approfondissant les recherches, les scientifiques pourraient bientôt être en capacité de prévenir les maladies et de déterminer avec exactitude l'âge de notre mort.

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Pourquoi les mouches ne trouvent-elles jamais la sortie, même fenêtre ouverte?

Pourquoi les mouches ne trouvent-elles jamais la sortie, même fenêtre ouverte?

[L'Explication #60] Elles ont une fâcheuse tendance à faire du lèche-vitrine.

Notre statut socio-économique affecte directement la structure de notre cerveau

Notre statut socio-économique affecte directement la structure de notre cerveau

Une nouvelle étude de neurosciences montre des corrélations entre notre position sociale et le volume relatif de matière grise qu'on possède.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio