Santé / Monde

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Temps de lecture : 2 min

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Alonso Reyes via Unsplash
Alonso Reyes via Unsplash

Après une interruption totale des croisières lors de la première vague de Covid-19, l’industrie tente tant bien que mal de poursuivre ses activités. Mais les variants Delta puis Omicron ont rapidement perturbé de nouveau les voyages en paquebot.

Ces derniers mois, les compagnies organisatrices de croisière ont multiplié les annulations de dernière minute à cause de la situation sanitaire. Des annulation qui sont souvent un moindre mal, car on l'a vu, lors de développement de clusters à bord, les voyages de rêve ont rapidement tourné au cauchemar.

C’est le cas du Norwegian Gem, un navire de l’entreprise Norwegian Cruise Line. Le bateau devait emmener des touristes faire un tour des Caraïbes pendant dix jours. Mais après l'annulation d'une escale dans le port de Grand Turk au quatrième jour, c'est tout le voyage qui a été annulé. Au grand désespoir des vacanciers, qui ont appris par une annonce de l'équipage que ladite annulation n’allait pas entrainer de retour anticipé.

Le Norwegian Gem ne fera donc pas demi-tour vers New York immédiatement, mais rentrera comme prévu le 19 janvier. Les touristes seront donc cloitrés plusieurs jours à bord avec interdiction de quitter le navire ou de trop se rassembler.

Piégés à bord

Avec des cas Covid déclarés à bord, il peut sembler étrange que Norwegian Cruise Line ne rapatrie pas ses occupants le plus vite possible. Et beaucoup se posent des questions: la compagnie n’a pas précisé la raison exacte de l’annulation.

Ainsi, un nombre croissant de passagers accusent les compagnies maritimes de manquer de transparence et d’exagérer la sécurité de leurs croisières.

Si le Center for disease control (l’autorité de santé des États-Unis) recommande à touts les Américains, vaccinés ou non, d’éviter d’embarquer sur des croisière, il a dans le même temps suspendu le protocole sanitaire obligatoire qu’il imposait au secteur. Il propose désormais simplement un «programme volontaire de mitigation des risques Covid-19».

Newsletters

Des chercheurs ont peut-être trouvé les origines du Covid long

Des chercheurs ont peut-être trouvé les origines du Covid long

Des réservoirs de virus cachés dans le corps pourraient expliquer que certaines personnes infectées au Covid-19 continuent d'en ressentir les symptômes longtemps après.

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

L'abrogation de la loi Roe v. Wade pourrait davantage pénaliser les femmes noires

Selon des experts, elles seraient davantage susceptibles de faire l'objet d'enquêtes de la part des autorités.

Allons-nous tous stocker notre caca dans des banques?

Allons-nous tous stocker notre caca dans des banques?

C'est en tout cas ce que préconisent nombre de spécialistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio