Santé / Monde

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Temps de lecture : 2 min

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Alonso Reyes via Unsplash
Alonso Reyes via Unsplash

Après une interruption totale des croisières lors de la première vague de Covid-19, l’industrie tente tant bien que mal de poursuivre ses activités. Mais les variants Delta puis Omicron ont rapidement perturbé de nouveau les voyages en paquebot.

Ces derniers mois, les compagnies organisatrices de croisière ont multiplié les annulations de dernière minute à cause de la situation sanitaire. Des annulation qui sont souvent un moindre mal, car on l'a vu, lors de développement de clusters à bord, les voyages de rêve ont rapidement tourné au cauchemar.

C’est le cas du Norwegian Gem, un navire de l’entreprise Norwegian Cruise Line. Le bateau devait emmener des touristes faire un tour des Caraïbes pendant dix jours. Mais après l'annulation d'une escale dans le port de Grand Turk au quatrième jour, c'est tout le voyage qui a été annulé. Au grand désespoir des vacanciers, qui ont appris par une annonce de l'équipage que ladite annulation n’allait pas entrainer de retour anticipé.

Le Norwegian Gem ne fera donc pas demi-tour vers New York immédiatement, mais rentrera comme prévu le 19 janvier. Les touristes seront donc cloitrés plusieurs jours à bord avec interdiction de quitter le navire ou de trop se rassembler.

Piégés à bord

Avec des cas Covid déclarés à bord, il peut sembler étrange que Norwegian Cruise Line ne rapatrie pas ses occupants le plus vite possible. Et beaucoup se posent des questions: la compagnie n’a pas précisé la raison exacte de l’annulation.

Ainsi, un nombre croissant de passagers accusent les compagnies maritimes de manquer de transparence et d’exagérer la sécurité de leurs croisières.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Si le Center for disease control (l’autorité de santé des États-Unis) recommande à touts les Américains, vaccinés ou non, d’éviter d’embarquer sur des croisière, il a dans le même temps suspendu le protocole sanitaire obligatoire qu’il imposait au secteur. Il propose désormais simplement un «programme volontaire de mitigation des risques Covid-19».

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Des nourrissons hospitalisés à cause de la pénurie de lait infantile aux États-Unis

Parents et médecins ne cessent de tirer la sonnette d'alarme face à une situation qui s'aggrave.

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Hépatites pédiatriques d'origine inconnue: ce qui ressort des premières investigations

Au moins 450 enfants sont atteints d'hépatites aiguës à travers le monde. Aujourd'hui, personne ne peut encore émettre de recommandations pour protéger les plus jeunes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio