Monde

Deux éléphants meurent au Sri Lanka après avoir mangé du plastique

Temps de lecture : 2 min

La dégradation de leur habitat naturel pousse les bêtes au plus près des zones habitées.

Un éléphant dans la décharge de Digampathana au Sri Lanka le 19 aout 2017. | Lakruwan Wanniarachchi / AFP
Un éléphant dans la décharge de Digampathana au Sri Lanka le 19 aout 2017. | Lakruwan Wanniarachchi / AFP

Les éléphants du Sri Lanka sont en danger. Alors que leur habitat naturel se dégrade de plus en plus, les animaux se rapprochent des zones habitées, où ils sont victimes des braconniers, et des fermiers dont ils détruisent les cultures.

Affamés, les éléphants se tournent parfois vers les décharges, où ils ingèrent du plastique et des objets coupants. Ce qui endommage leurs intestins: «Ils arrêtent alors de s'alimenter et deviennent trop faibles pour supporter leur poids. (…) Ils ne peuvent plus ni manger, ni boire, ce qui accélère leur mort», explique à Associated Press le vétérinaire Nihal Pushpakumara.

Deux éléphants ont ainsi été retrouvés morts dans la décharge de Pallakkadu, à l'ouest de l'île. En moins de dix ans, vingt de ces animaux sont morts dans cette décharge à ciel ouvert. La clôture électrique qui entoure le site a été frappée par la foudre en 2014, puis jamais réparée.

Gouvernement inactif

En 2017, le gouvernement du Sri Lanka avait promis de recycler les ordures placées à proximité de zones riches en vie sauvage, et d'ériger des clôtures électriques afin d'empêcher les animaux de s'en approcher. Seulement, raconte l'Associated Press, ces mesures n'ont jamais été pleinement appliquées.

Résultat, le gouvernement estime qu'il existe 54 décharges placées à proximité de la faune sauvage, et qu'environ 300 éléphants vivent autour.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

À Pallakkadu, la population repousse les éléphants avec des pétards lorsqu'ils s'aventurent dans le village et bâtit des clôtures électriques autour des maisons. Seulement, ces clôtures artisanales sont dangereuses à la fois pour les éléphants et pour ceux qui les posent.

Newsletters

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 15 au 21 janvier 2022

Guerre au Yémen, éruption volcanique aux îles Tonga, et famine en Afghanistan… La semaine du 15 au 21 janvier en images.

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Pourquoi les savants se battent depuis des siècles sur l'origine du nom «Amérique»

Depuis le dernier tiers du XIXᵉ siècle, certains auteurs cherchent à prouver que le pays ne doit pas son nom à l'explorateur florentin Amerigo Vespucci.

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

Mon Europe à moi: «À quand un Erasmus qui s'adresse vraiment à tous les jeunes?»

L'Union européenne s'est engagée sur un nouveau programme Eramus+ qui devrait s'ouvrir à de nouveaux publics.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio