Santé / Sciences

Le cannabis pourrait offrir une protection contre le Covid-19

Temps de lecture : 2 min

Non, ce n'est pas une blague, un médicament pourrait bientôt voir le jour.

L'acide cannabigérolique et l'acide cannabidiolique issus du chanvre sont capables de bloquer la protéine de pointe du Covid-19. | Matteo Paganelli via Unsplash
L'acide cannabigérolique et l'acide cannabidiolique issus du chanvre sont capables de bloquer la protéine de pointe du Covid-19. | Matteo Paganelli via Unsplash

Gestes barrières, vaccins, confinements... Le Covid-19 semble avoir raison de tout alors que l'épidémie repart à la hausse depuis l'émergence du variant Omicron. Une nouvelle découverte scientifique pourrait venir changer la donne. Deux composés présents dans le chanvre –l'acide cannabigérolique, connu sous le nom de CBG-A, et l'acide cannabidiolique, connu sous le nom de CBD-A- seraient capables d'empêcher le Covid-19 de pénétrer dans les cellules saines, selon une étude menée par des chercheurs de l'Oregon State University (OSU) et de l'Oregon Health and Science University. Mieux encore, ces acides non-psychoactifs seraient aussi efficaces sur les variants Alpha et Bêta.

L'étude, publiée lundi 10 janvier dans The Journal of Natural Products, s'est penchée sur plusieurs extraits de plantes. Le trèfle rouge, l'igname sauvage, le houblon ou encore la réglisse ont été scrutés de près afin d'observer leur affinité potentielle avec la protéine de pointe du Covid-19. Cette dernière est une structure microscopique dépassant du corps du virus, comportant des récepteurs chimiques qui ont évolué pour se lier aux parties externes des cellules humaines. Si un autre produit chimique se lie à ces récepteurs, il peut les bloquer et ainsi les rendre inefficaces.

Les résultats de l'étude ont permis aux scientifiques d'identifier que le chanvre était la plante qui fonctionnait le mieux pour bloquer les récepteurs de la protéine de pointe du SARS-Cov-2. Plus particulièrement, ce sont les acides cannabigéroliques et les acides cannabidioliques qui jouent le mieux le rôle de barrage.

Des composés abondants et sûrs pour l'être humain

Le CBG-A et le CBD-A sont naturellement présents et abondants dans le chanvre et les extraits de chanvre, rapporte l'auteur principal de l'étude, Richard van Breemen du Global Hemp Innovation Center d'OSU. «Ce ne sont pas des substances contrôlées comme le THC, l'ingrédient psychoactif de la marijuana, et elles ont un bon profil de sécurité chez l'être humain», ajoute-t-il. Cependant, ces composés ne pourront pas être consommés via les méthodes traditionnelles de prise de cannabis. Ces deux acides devront être récoltés séparément afin de fabriquer un médicament spécifique.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

C'est pendant la croissance de la plante de cannabis que le CBG-A prend forme, tandis que le CBD-A est souvent converti en CBD, l'ingrédient clé du cannabis récréatif et médicinal. «Ces composés peuvent être pris par voie orale et ont une longue histoire d'utilisation sécurisée chez l'être humain», détaille Richard van Breemen. Ces deux acides ont été très efficaces contre les variants Alpha et Bêta du coronavirus; les scientifiques pensent qu'ils pourraient également fonctionner contre Omicron et de futures mutations.

Newsletters

Les voyages dans l'espace détruisent des quantités astronomiques de globules rouges

Les voyages dans l'espace détruisent des quantités astronomiques de globules rouges

Les scientifiques cherchent à savoir ce qui provoque cette anémie spatiale.

Au milieu de mon salon trône désormais un purificateur d'air

Au milieu de mon salon trône désormais un purificateur d'air

[BLOG You Will Never Hate Alone] Que viennent les Delta et autres Omicron me visiter, désormais ils trouveront à qui parler.

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Encore une croisière piégée en pleine mer par le Covid

Malgré l'arrivée d'Omicron, l'industrie maintient ses activités coûte que coûte.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio