Sciences

La science peut vous aider à mieux vous souvenir du prénom des gens

Temps de lecture : 2 min

La clef pour ne plus se tromper à la machine à café.

Après l'expérience, les participants se souvenaient en moyenne d'un nom et demi de plus. | Cottonbro via Pexels 
Après l'expérience, les participants se souvenaient en moyenne d'un nom et demi de plus. | Cottonbro via Pexels 

Que ce soit au travail, dans la famille de votre partenaire, ou même lorsqu'on rencontre des amis d'amis, le moment où le mauvais prénom nous vient en tête est toujours gênant. Imaginez si la science pouvait nous assister dans une de nos tâches: celle de mémoriser les prénoms plus efficacement.

C'est le sujet d'une étude parue dans la revue Nature. Des chercheurs de l'université Northwestern ont constaté que jouer des enregistrements de prénoms d'individus récemment rencontrés lors du sommeil profond permettait d'ancrer les souvenirs et donc de rattacher un visage à un nom.

L'expérience a porté ses fruits: les scientifiques ont découvert que les gens se souvenaient en moyenne d'un nom et demi de plus. «Notre analyse a montré que lorsque les souvenirs sont réactivés pendant le sommeil, les capacités de mémoire peuvent être améliorées après votre réveil», relate l'auteur du travail scientifique, Ken Paller. Cependant, pour les patients dont le sommeil a été perturbé au moment de la réactivation de la mémoire, les résultats n'ont pas été aussi concluants.


Une sieste éducative

Dans son expérience, Ken Paller et son équipe ont invité 24 personnes à faire une sieste. Avant de tomber dans les bras de Morphée, les participants ont eu le temps de visionner 80 visages ainsi que les noms correspondants: 40 d'entre eux étaient des étudiants d'un cours d'histoire latino-américain et les 40 autres d'un cours d'histoire japonaise.

Branchés à un appareil EEG, qui enregistre l'activité du cerveau, les participants ont entamé une sieste «éducative». Pendant ce temps, des haut-parleurs dans les dortoirs ont diffusé doucement les noms que les cobayes avaient lus auparavant. Pour aider leurs mémoires à assimiler les noms, des musiques traditionnelles japonaises et latines ont été jouées. Les chercheurs ont alors pu analyser les activités cérébrales qui en découlaient, en particulier la partie nommée hippocampe, qui réagit à la musique.

À leur réveil, les personnes ayant eu de plus longues périodes de sommeil profond avaient de meilleurs souvenirs. «Lorsque nos participants se sont réveillés, ils étaient relativement plus doués pour reconnaître les visages des gens et se souvenir de leurs noms –par rapport à la mémoire des visages et des noms non réactivés pendant le sommeil», explique l'auteur de l'étude.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Nathan Whitmore, un doctorant qui a pris part à l'étude, s'est exprimé dans un entretien avec CNN: «C'est une nouvelle découverte passionnante sur le sommeil, car elle nous dit que la façon dont l'information est réactivée pendant le sommeil pour améliorer le stockage de la mémoire est liée à un sommeil de haute qualité.» Ken Paller et son équipe s'attellent maintenant à tester des méthodes pour rendre l'expérience faisable à la maison. «Cependant, il n'y a pas assez de preuves pour être sûr de l'ampleur d'un gain possible», précise-t-il au média américain.

Newsletters

Et si le sarcasme de votre ado était une preuve de maturité?

Et si le sarcasme de votre ado était une preuve de maturité?

Le comprendre demande plus d'acrobaties mentales qu'on ne le pense.

Les voyages dans l'espace détruisent des quantités astronomiques de globules rouges

Les voyages dans l'espace détruisent des quantités astronomiques de globules rouges

Les scientifiques cherchent à savoir ce qui provoque cette anémie spatiale.

Les requins sont-ils plus agressifs pendant la pleine lune?

Les requins sont-ils plus agressifs pendant la pleine lune?

Des scientifiques ont comparé les données du cycle lunaire avec les occurrences d'attaques de requins.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio