Champsaur-Valgaudemar, les circuits courts en haut des cimes
Boire & manger / Sports

Champsaur-Valgaudemar, les circuits courts en haut des cimes

Temps de lecture : 2 min
Slate.fr

Dans les Hautes-Alpes, les vallées du Champsaur-Valgaudemar regorgent de producteurs exploitants et de spécialités locales. L’occasion de ne pas manger que de la poudreuse!

En plus de ses massifs, de ses parcs naturels et de son patrimoine préservé, la région des Hautes-Alpes dispose de nombreuses stations de ski. Mais pas que! Dans les vallées du Champsaur et du Valgaudemar, l’activité agricole est importante. Plus de 300 producteurs exploitants développent une nourriture locale de qualité, destinée aux touristes et aux 11.000 habitants.

Crédit photo: Guillaume Galvani

Tous cohabitent dans ce territoire dual. D’un côté le Champsaur, fait de diversité, avec l’un des rares bocages d’altitude préservé en Europe. De l’autre, Le Valgaudemar, ses hautes cimes aux pentes vertigineuses, surnommé «la petite Himalaya».

Crédit photo: Air Libre Productions

«S’il n’y a pas de neige, il y a plein d’autres choses à faire», affirme Gaetan habitant du Champsaur depuis quatre ans. Au beau milieu de ces montagnes, entre cinq stations villages, on privilégie une agriculture moderne, faite de circuits courts et qui tente de protéger l’environnement.

«En Champsaur-Valgaudemar, l’homme et la nature vivent ensemble depuis toujours. Et le tourisme se pratique dans le respect d’un environnement d’exception. Le Champsaur-Valgaudemar, c’est un réseau de femmes et d’hommes animés par leur passion et leur envie de transmettre», poursuit Fabienne, responsable économie et agriculture dans la vallée.

Des spécialités goûteuses

De nombreux exploitants sont venus ou revenus s’installer au sein du Champsaur-Valgaudemar. Maxime, par exemple, est retourné aux sources et a décidé de faire perdurer une recette familiale: la tarte du Valgaudemar, inventée par son grand-père dans les années 50.

Crédit photo: Gaetan Theveniaud

«C’est ce qui a le plus pesé dans la balance», raconte-t-il dans une vidéo sur YouTube à propos de la recette. «On me le rabâche depuis que je suis gamin, que ce soit dans le fournil ou ailleurs: “Ah tu es le fils Dumas? Ah les tartes…”», insiste ce trentenaire. Maxime souhaite absolument travailler avec des farines locales, en circuit court. Et s’il apprécie son cadre de travail, il aime quitter le pétrin pour aller faire un tour en ski.

La tarte familiale de Maxime n’est pas la seule spécialité culinaire du Champsaur-Valgaudemar. Dans les vallées, on produit également le tourton un coussinet made in Champsaur, fait de pâte, frit et fourré avec des pommes de terre et de la tomme. Dans la vallée, il y a aussi les ravioles, une sorte de quenelle frite. Quant au Valgaudemar, il s’enorgueillit des oreilles d’ânes, un plat traditionnel qui tient son nom d’une feuille d’épinard qu’on utilise pour sa préparation.

Le monde agricole à l’honneur

Dans le Champsaur-Valgaudemar, les circuits courts sont un atout indéniable. Un lien direct entre le producteur et le consommateur, qui «redonne du sens à l’acte d’achat», vante l’équipe de tourisme du territoire.

Le tout peuplé de grandes occasions comme la fête de la chèvre. Une foire populaire qui marque un des temps forts de la saison dans les vallées. Il y a aussi les rencontres paysannes de Saint-Bonnet-en-Champsaur qui mettent le monde agricole à l’honneur.

Crédit photo: Manon Guenot

Les habitants du Champsaur-Valgaudemar ne cessent de se mobiliser. Raphaël, par exemple, participe à Échange Paysans, une plateforme logistique associative qui fait le lien entre les producteurs locaux et la restauration.

«Faire en sorte que les enfants dans les lycées et les collèges aient accès à de la nourriture bio et locale, c’est l’avenir», conclut ce fan d’ultra-trail. Dans le Champsaur-Valgaudemar, l’avenir est goûtu!

Crédit photo: Bertrand Bodin

Réservez votre séjour à Champsaur Valgaudemar en cliquant ICI.

Retrouvez d'autres stations dans le dossier Hautes-Alpes: montagne, sport et nature.

Crédit photo Ancelle: Gaetan Theveniaud

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Encore faim? Cinq autres restaurants parisiens ouverts en août

Le George, La Truffière, Le Comptoir des Fables, L'Ambassade d'Auvergne, Les Saisons: vous reprendrez bien un peu de gastronomie, de délicatesse et de convivialité.

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Tout ce que vous pensiez savoir sur l'origine de la crème glacée est faux

Où l'on découvre la sublime étymologie du mot «sorbet».

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Cinq restaurants pour savourer la vie parisienne au mois d'août

Nolinski, Maison Cluny, Anona, Brigitte, Le Bon Georges: des tables conviviales aux cartes respectueuses des saisons et aux chefs brillants (et parfois surprenants).

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio