Tech & internet / Monde

En Thaïlande, des hôtels poursuivent des clients pour des commentaires négatifs

Temps de lecture : 2 min

Ce n'est pas la première fois qu'un hôtel thaïlandais menace un client de poursuites à cause d'une critique en ligne.

Une touriste thaïlandaise est menacée de devoir payer 80.000 euros de dommages-intérêts si elle ne supprime pas son commentaire. | Goh Rhy Yan via Unsplash
Une touriste thaïlandaise est menacée de devoir payer 80.000 euros de dommages-intérêts si elle ne supprime pas son commentaire. | Goh Rhy Yan via Unsplash

En Thaïlande, adieu la fameuse citation «le client est roi» et bonjour le tribunal si vous osez laisser un méchant commentaire. Le 19 décembre dernier, une touriste thaïlandaise du nom de Khing a exprimé son mécontentement de l'hôtel Ozone, situé près du parc national de Khao Yai, et fait depuis l'objet d'une poursuite en justice.

«La chambre n'avait pas l'air neuve comme annoncé», disait-elle dans son commentaire. Celle qui avait réservé une chambre de luxe du complexe a pointé d'autres problèmes: «Je ne pouvais pas appeler la réception depuis ma chambre, alors j'ai dû descendre seule. Les employés de nuit n'étaient pas tous serviables, mais certains étaient accueillants. Concernant la vue de ma chambre, elle était tout simplement correcte.» Elle termine en comparant l'Ozone à d'autres hôtels des stations balnéaires alentour.

Après la publication de son commentaire, Khing a reçu une réponse courte de l'hôtel prenant en compte ses remarques. Mais l'établissement a rapidement changé d'avis, et l'ancienne cliente a reçu un message officiel lui ordonnant de supprimer son commentaire et de publier un message d'excuses publiques dans cinq journaux de langue thaïlandaise pendant sept jours, ou de payer une lourde indemnisation. Offusquée par cette menace, elle s'est munie d'un avocat pour riposter.

«La station lui a dit de supprimer immédiatement son commentaire, sinon elle devrait payer au complexe 50.000 bahts thaïlandais [1.300€] par jour en indemnisation et 3 millions de bahts [80.000 €] de dommages et intérêts», explique son avocat. Il précise que si sa cliente ne supprime pas son post ou n'accepte pas de payer, le complexe hôtelier démarrera une poursuite pénale. L'affaire reste en suspens d'ici à ce que Khing prenne sa décision.


Une autre affaire similaire

En 2020, sur l'île de Koh Chang, un autre hôtel a menacé l'un de ses clients de le poursuivre en justice pour son commentaire en ligne. Le touriste américain en question était Wesley Barnes. À plusieurs reprises et sur différents sites, il avait fait des allusions à l'esclavage en parlant du traitement du personnel. Le complexe hôtelier a porté plainte pour diffamation et l'homme a été arrêté par les autorités. Un week-end en prison plus tard, il s'est excusé publiquement et les accusations portées contre lui ont été rejetées.

Depuis, TripAdvisor a adopté des mesures et prévient chaque utilisateur voulant donner cet avis sur l'établissement que cet hôtel a eu recours à la justice pour certains commentaires. Le site annonce: «Cet hôtel ou les personnes associées à cet hôtel ont déposé des accusations criminelles contre un utilisateur de TripAdvisor pour avoir écrit et publié des commentaires en ligne. Il a donc passé du temps en prison.»

Pour l'instant, aucun message d'avertissement ne s'affiche sur la page TripAdvisor de l'hôtel Ozone pour lequel Khing rencontre des problèmes.

Newsletters

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Influenceurs et transition écologique, une story compliquée

Il est essentiel qu'ils commencent à se positionner en faveur de modes de vie plus vertueux.

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

La canicule fait crasher le système informatique des hôpitaux londoniens

Les fortes chaleurs liées au réchauffement climatique ont provoqué une panne des systèmes informatiques des deux principaux hôpitaux londoniens, désorganisant complètement les services de soins.

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Ukraine: comment les amateurs de drones participent à la bataille des airs

Depuis le début de l'invasion russe, civils et militaires ukrainiens travaillent ensemble pour produire des drones avec les moyens du bord. Car qu'il surveille, bombarde ou saute à l'impact, l'engin drone change la donne sur le champ de bataille.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio