Culture

La disparition de Gary — Arnold — Coleman

Temps de lecture : 2 min

Il fut enfant star puis candidat au poste de gouverneur de la Californie. L'acteur Gary Coleman est décédé vendredi dans un hôpital de l'Utah où il avait été admis un peu plus tôt dans la semaine pour une hémorragie cérébrale. Coleman, 42 ans, avait connu la gloire dans la série télévisée «Arnold et Willy» (Diff'rent Strokes) — il jouait Arnold—, diffusée aux Etats-Unis en 1978 et 1982 en France. Le LA Times rappelle même qu'on avait comparé sa «puissance comique» à celle de Groucho Marx et Richard Pryor.

Dans sa jeunesse, Coleman avait été victime d'un problème rénal qui l'avait empêché de grandir, pas de toucher des cachets impressionnants. Au plus haut de sa carrière, Coleman gagnait près de 18 millions de dollars. Ce qui ne l'empêchait d'être en permanence fauché. Il avait même attaqué sa famille adoptive et son manager qu'il accusait de fraude. Un juge lui avait accordé 1,3 million de dommage et intérêts. Evidemment, le contact avec sa famille fut ensuite plus distendu.

Quand «Arnold et Willy» a disparu des écrans, en 1986, Coleman a alors enchaîné les petits boulots : vigile dans un centre commercial, voix off pour un jeu vidéo, et candidat au siège de gouverneur...

Lire l'article complet sur le LA TIMES

Et une petite vidéo souvenir en français

... et en VO

Newsletters

«Reconfinez-moi, oui, mais pas tout de suite, pas trop vite»

«Reconfinez-moi, oui, mais pas tout de suite, pas trop vite»

[BLOG You Will Never Hate Alone] Juliette Gréco le chantait déjà à son époque. Il faut reconfiner, maintenant, la semaine prochaine, avant Pâques.

Il revient sur Netflix: pourquoi «Dawson» serait mieux sans Dawson

Il revient sur Netflix: pourquoi «Dawson» serait mieux sans Dawson

Souvenez-vous. En 1998, la Guerre froide était finie, internet n'avait pas encore ruiné nos vies, le Covid-19 n'existait pas… Et puis, tous les jours sur TF1, il y avait Dawson. Une série réalisée par Kevin Williamson, sur...

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Les fans des films de zombies ont été mieux préparés à la pandémie

Ils auraient moins souffert psychologiquement que les autres depuis le début de la crise sanitaire.

Newsletters