Sciences

Un astéroïde géant s'apprête à passer devant la Terre

Temps de lecture : 2 min

Ce caillou deux fois plus grand que l'Empire State Building s'approchera de nous la semaine prochaine.

Pas d'inquiétude, ce n'est pas un scénario à la Don't Look Up. | urikyo33 via Pixabay
Pas d'inquiétude, ce n'est pas un scénario à la Don't Look Up. | urikyo33 via Pixabay

Derrière le nom barbare «(7482) 1994 PC1» se cache un très gros caillou. Long d'un kilomètre, soit environ deux fois et demie la hauteur de l'Empire State Building, il a été classé «astéroïde potentiellement dangereux» en raison de sa taille, mais aussi de ses visites régulières à proximité de la Terre. Ce gros bébé s'apprête à passer devant chez nous à la vitesse hallucinante de 19,56 kilomètres par seconde la semaine prochaine.

Si vous venez de visionner le dernier film d'Adam McKay Don't Look Up –au casting impressionnant (Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence, Meryl Streep, etc.)– ce scénario vous semble familier. Mais cette fois-ci, pas d'inquiétude. (7482) 1994 PC1 va passer à une distance de 1,93 million de kilomètres de la Terre, soit environ 5,15 fois plus loin que la Lune. Et sa trajectoire calculée par les scientifiques ne comporte une marge d'erreur que de 133 kilomètres. Pas de fin du monde, donc, annoncée pour la semaine prochaine.

Pas de panique

Au contraire, cette visite rapprochée permettra aux astronomes d'en savoir plus sur cet astéroïde de type S (composé de silicates), qui appartient au groupe des astéroïdes Apollon. Il s'agit du plus courant que nous connaissons. Ces astéroïdes ont tous une période orbitale similaire à celle de la Terre. (7482) 1994 PC1 tourne par exemple autour du Soleil tous les 1 an et 7 mois, à une distance comprise entre 0,9 et 1,8 fois celle de la Terre.

Ce n'est pas la première fois que ce caillou spatial, découvert originellement en 1994 par l'astronome Robert McNaught en Australie, nous rend visite. La dernière venue rapprochée remonte au 17 janvier 1933. À cette époque, (7482) 1994 PC1 était passé à une distance légèrement plus proche de notre planète –mais toujours sans danger pour nous– de 1,1 million de kilomètres. Les scientifiques ont calculé sa prochaine apparition au 18 janvier 2105 à une distance similaire.

Néanmoins, si vous vous sentez toujours stressé par ce passage rapproché, rappelez-vous qu'un astéroïde de cette taille ne devrait frapper la Terre qu'une fois tous les 600.000 ans environ. De plus, la NASA travaille actuellement sur la mission DART (Double Asteroid Redirection Test), qui a pour projet de dévier un petit astéroïde lunaire de sa trajectoire en s'écrasant sur lui. Si celle-ci fonctionne, elle pourrait nous aider à dévier les menaces d'astéroïdes futures.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Ainsi, il ne nous reste plus qu'à profiter du passage le plus rapproché de (7482) 1994 PC, qui aura lieu le 18 janvier à 22h51, heure française. Pour les férus d'astronomie, il vous faudra vous munir d'un télescope de jardin d'au moins 6 pouces pour espérer l'apercevoir car l'astéroïde n'est pas suffisamment lumineux pour être visible à l'œil nu.

Newsletters

La science peut vous aider à mieux vous souvenir du prénom des gens

La science peut vous aider à mieux vous souvenir du prénom des gens

La clef pour ne plus se tromper à la machine à café.

La solitude et les ruptures nuisent davantage à la santé des hommes qu'à celle des femmes

La solitude et les ruptures nuisent davantage à la santé des hommes qu'à celle des femmes

Plus de deux désunions et sept ans de solitude au cours de leur vie adulte se traduisent par un niveau d'inflammation plus élevé.

Des squelettes médiévaux révèlent les inégalités sociales à Cambridge

Des squelettes médiévaux révèlent les inégalités sociales à Cambridge

En Angleterre, 314 squelettes ont été excavés et leur état en dit long sur les inégalités de l'époque.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio