Société

Les chats sud-coréens ont causé 107 incendies domestiques en trois ans

Temps de lecture : 2 min

De vrais petits pyromanes.

Les incendies résultent en premier lieu de l'allumage involontaire de plaques de cuisson électriques. | Paul Hanaoka via Unsplash
Les incendies résultent en premier lieu de l'allumage involontaire de plaques de cuisson électriques. | Paul Hanaoka via Unsplash

Pour les pompiers, les chats ne sont donc pas que des animaux susceptibles de rester coincés dans les arbres. Ce sont aussi de véritables dangers en puissance. Le Seoul Metropolitan Fire and Disaster Department (SMFDD), qui prend en charge les incendies et autres catastrophes survenant dans la capitale sud-coréenne, vient en effet de dévoiler un chiffre pour le moins stupéfiant: entre janvier 2019 et novembre 2021, 107 départs de feux constatés dans des habitations coréennes étaient dus... à des chats.

L'accident le plus souvent constaté concerne l'allumage accidentel de plaques de cuisine électriques à commande tactile: en passant dessus, les chats appuient sur certains boutons à l'aide de leurs coussinets. Il suffit qu'ils parviennent malgré eux à pousser la température à son maximum pour que les risques d'incendie soient démultipliés. Surtout si un objet ou un liquide inflammable se trouve non loin de là.

Les autorités sud-coréennes recommandent par exemple de ne pas laisser de serviettes en papier –ça vaut aussi pour les rouleaux d'essuie-tout– à proximité des plaques, et si possible d'acquérir un nouveau modèle incluant un mode verrouillage. Le problème n'a cessé d'empirer depuis quelques années, et l'avènement du tactile n'y est sans doute pas pour rien: en 2016, seuls huit incendies étaient dus à des plaques électriques, contre trente-et-un en 2019. La plupart ayant été causés par des chats, précise le rapport du SMFDD.

Au-delà des plaques électriques

CNN, qui relaye cette mise en garde inattendue, ajoute que les incendies domestiques dus à des animaux de compagnies ne sont pas spécifiques à la Corée du Sud, et que d'ailleurs tous les animaux domestiques sont susceptibles d'en causer –sauf peut-être les poissons rouges. Selon l'association American Humane (AH), qui se consacre au bien-être et à la sécurité des animaux, environ 1.000 feux seraient déclenchés chaque année par des animaux au domicile de leur maître ou de leur maîtresse.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

L'association effectue elle aussi des recommandations concernant les plaques électriques. Mais sa liste de mises en garde ne s'arrête pas là: ainsi, AH suggère de prêter une grande attention aux câbles de charge et autres fils électriques, que certains animaux aiment parfois ronger. Il est aussi très conseillé aux propriétaires d'animaux domestiques de faire preuve d'une vigilance accrue concernant l'utilisation de bougies et de cheminées. Vous n'avez pas envie que votre animal prenne feu et se mette à courir à travers votre domicile. Cela ne serait bon ni pour lui, ni pour vous.

Newsletters

Le monde post-Covid sera celui de la démobilité

Le monde post-Covid sera celui de la démobilité

Néologisme pré-pandémie, il désigne la limitation choisie des déplacements afin de ne plus subir inconfort et pertes de temps. La démobilité s'incarne dans le télétravail et constitue une perspective bien enclenchée qu'il faut savoir accompagner.

Éducation nationale: y a-t-il un problème Blanquer?

Éducation nationale: y a-t-il un problème Blanquer?

Les enseignants observent une dégradation sans précédent de l'école publique depuis la prise de fonction du ministre.

273 newsletters, 388 articles, 13 ans... C'est le moment de faire une grosse pause

273 newsletters, 388 articles, 13 ans... C'est le moment de faire une grosse pause

Ensemble, on a discuté violences sexuelles, féminicides, noms de famille des femmes, écologie, scientologie, généalogie, Houellebecq, Buffy, David Foster Wallace et j'en passe.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio