Santé / Monde

À quoi tient le bon bilan de la Nouvelle-Zélande face au Covid?

Temps de lecture : 2 min

Le pays affiche peu de cas de contamination et un taux de vaccination élevé, mais cette médaille a un revers.

La Nouvelle-Zélande peut se targuer d'avoir un des meilleurs bilans sanitaires au monde en 2021. Mais à quel prix? | Sulthan Auliya via Unsplash
La Nouvelle-Zélande peut se targuer d'avoir un des meilleurs bilans sanitaires au monde en 2021. Mais à quel prix? | Sulthan Auliya via Unsplash

Alors que le variant Omicron sévit partout dans le monde et que la pandémie affiche sa cinquième vague, la Nouvelle-Zélande peut se targuer d'avoir un des meilleurs bilans sanitaires au monde en 2021. Le pays aura connu cette année son confinement le plus long et un nombre de cas quotidiens plus élevé en comparaison à 2020 (222 personnes positives à la mi-novembre), idem pour les hospitalisations. Mais la Nouvelle-Zélande a su promouvoir le vaccin pour atteindre une double vaccination réalisée à 90% auprès de la population éligible, et son taux de mortalité par habitant est au plus bas.

Cette situation est une véritable aubaine pour la population en cette période de fêtes de fin d'année. Alors que certains pays se reconfinent face à Omicron, les Néo-Zélandais s'apprêtent à célébrer Noël et le Nouvel An en famille ou avec leurs amis. Aucun cas d'Omicron n'a été détecté localement, ce qui permet aux restaurants, cafés, cinémas et discothèques de rester ouverts. Chris Hipkins, ministre chargé de répondre à l'épidémie de Covid-19, se dit fier des décisions prises cette année: «Nous savons aussi depuis deux ans qu'une bonne réponse sanitaire est également la meilleure réponse économique –et cela donne à notre pays une excellente raison de se réjouir.»

Les Néo-Zélandais ont vécu à peu près normalement jusqu'en août, la vaccination ayant débuté en février, le nombre de nouveaux cas restant faible et ces derniers étant rapidement éradiqués. Lorsque le variant Delta est entré sur le territoire, les efforts de vaccination se sont intensifiés. «Nous avons eu plus de jours de scolarité en présentiel pendant la pandémie que la plupart des autres pays», lance Jin Russel, pédiatre du développement, avant d'ajouter que le pays a évité «la submersion des hôpitaux.» Mais cette victoire laisse un goût amer pour ceux qui en paient le prix fort.

Une politique sanitaire discriminante?

Lorsque le déploiement par étapes du vaccin a été lancé en février, il a été critiqué pour sa lenteur et son iniquité. Ce mois-ci, le tribunal de Waitangi –qui rend des décisions sur la base de plaintes déposées par la communauté des Maoris contre la couronne– a conclu que la couverture vaccinale avait manqué à son devoir envers la population maorie –les Polynésiens autochtones du pays. Le gouvernement avait refusé d'adopter un ajustement de l'âge pour la vaccination alors que les Maoris sont plus jeunes et plus vulnérables au Covid-19 que le reste de la population.

Par ailleurs, le système de feux de circulation mis en place pour limiter les déplacements a entravé ceux des prestataires de santé maoris, qui n'ont pas pu délivrer autant de soins qu'ils l'auraient souhaité. Sur le terrain, les organisations sanitaires et communautaires travaillent d'arrache-pied pour faire de la sensibilisation à la vaccination et fournir des doses.

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

Enfin, les Néo-Zélandais vivant à l'étranger et les migrants dont les familles n'ont pas pu les rejoindre dans le pays se sentent eux aussi isolés et en colère face à la réponse du gouvernement à la pandémie. En mars 2020, la Nouvelle-Zélande fermait ses frontières, ceux qui souhaitaient rentrer ont dû se disputer les quelques places du système d'isolement et de quarantaine mis en place. Des milliers de personnes affirment que la difficulté de rentrer chez elles a eu un impact financier, émotionnel et psychologique.

Newsletters

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

Les psys psychanalysent-ils leur entourage?

La relation avec un patient n'est jamais la même que celle que l'on entretient avec ses amis: il en va de même pour les analyses, qui n'ont pas la même valeur selon qu'elles sont faites dans un cabinet ou dans un bar.

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pandémie forestière: l'espoir renaît dans les forêts tchèques

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Pourquoi l'accouchement est plus difficile chez les humains que chez les grands singes

Une étude très récente s'est intéressée à l'accouchement chez les australopithèques pour comprendre depuis quand donner naissance était si compliqué pour notre espèce.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio